#STUDIO3 : En parlant d’elle-même, la rappeuse clermontoise Illustre parle d'un monde en mutation

Publié le
Écrit par Richard Beaune .

De passage dans #Studio3, la rappeuse Illustre nous parle de son album à venir en février 2023 et de son « rap ego-poétique » comme elle se plaît à le définir… Elle nous a interprété deux de ses titres, "Toute la night" et "Sunshine", deux chansons d’amour au rythme endiablé.

L’artiste n’est pas juste une rappeuse. Son rap, Illustre l’incarne complètement et le rebaptise : " je fais du rap égo-poétique : c’est un terme que j’ai trouvé avec mon équipe, qui résume assez bien mon côté énervé et l’autre facette plus introspective de mes chansons. J’essaye d’être le plus authentique possible. Pour moi, c’est important de raconter ce que je vis parce que c’est ce qui m'est le plus familier. Au fil des ans, j’embarque toute une génération avec moi parce que ce que je dis, je pense que c’est universel."

Illustre travaille sur son deuxième album depuis près de deux ans. La plupart des textes ont été écrit lors du premier confinement. Il sortira en février 2023 mais l'artiste avoue être déjà tournée vers autre chose : "Sur le deuxième album, j’ai voulu amener plus de musicalité : avoir des refrains plus "catchy", des choses plus "digérables" (rires) dans le sens où dans l’album précédent ("Ille" sorti en 2020, ndlr) mes chansons avaient plus de contenus au niveau du texte mais on perdait ce côté léger que j’ai recherché ici. J’ai essayé de garder de la profondeur avec des couplets très "kickés" tout en gardant un côté musical. Dans ce nouvel album, tout tourne autour de l’amour."

Une femme dans le monde encore très masculin du rap

L’amour est effectivement au centre de ses nouvelles chansons. La chanteuse aime les femmes et et c'est de cet amour qu'elle parle aussi : "J’ai conscience que je fais partie des minorités, du fait de parler du milieu LGBT ou d’assumer le fait que j’aime les femmes, d’être aussi une fille dans le rap. Mais je ne suis pas porte étendard de quoi que ce soit parce que l’idée est de faire passer un message certes, mais dans l’action… Pas en proclamant que c’est possible de, mais en faisant les choses, en montrant par exemple qu’une fille dans le rap, c’est possible et c’est normal. Qu’on parle de ces sujets-là, c’est normal parce qu’il faut que ça évolue."

Le monde change et Illustre fait partie de ce changement. En parlant d’elle-même sans détour, la rappeuse clermontoise parle aussi des autres, de ce monde où la voix de certain(es) est longtemps passée au second plan. #Studio3 a choisi de donner un coup de projecteur à cette voix unique dans le rap français.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité