• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Les salariés de la Seita de Riom bloquent à nouveau leur usine

Les salariés de la Seita de Riom bloquent l'entrée de leur usine le 7 mars 2017 / © Thierry Zoccolan/AFP
Les salariés de la Seita de Riom bloquent l'entrée de leur usine le 7 mars 2017 / © Thierry Zoccolan/AFP

Les salariés de la Seita de Riom sont en grève pour peser sur les négociations qui ont lieu demain mardi avec Imperial Tobacco qui a annoncé fin 2016 la fermeture de leur usine. Et pour se faire entendre ils bloquent pour la première fois le magasin de dépannage des buralistes de la région.

Par Laurent Pastural

Fin novembre 2016 Imperial Tobacco annonce la fermeture de l’usine de Riom, dernière fabrique de cigarettes en France continentale et la suppression de 239 postes. Les salariés se mobilisent et dénoncent le transfert de la production en Pologne.
Depuis ce lundi matin 6h ils bloquent une nouvelle fois l’accès de l’usine riomoise. Ils entendent peser sur les négociations qui ont lieu demain mardi à Paris entre l’intersyndicale et Imperial Tobacco sur le montant des primes de départ.

"Tous les ouvriers, tous les conducteurs de machines sont mobilisés" explique Ludovic Gotiaux, délégué CGT


Et pour se faire entendre ils ont décidé de bloquer pour la première fois le dépannage des buralistes. L’usine de Riom abrite un effet un  magasin proposant l'ensemble des marques de cigarettes où peuvent s’approvisionner les buralistes de la région. En temps normal ils sont une trentaine par jour à se dépanner ainsi. Mais aujourd’hui malgré la gêne occasionnée Isabelle Marette, la présidente de la  chambre syndicale des buralistes, qui représente la quasi-totalité des 339  buralistes auvergnats, « soutient le combat des salariés de la Seita »

Les négociations du PSE, plan de sauvegarde de l'emploi, doivent se terminer le 7 juillet.

A lire aussi

Sur le même sujet

Sortie de prison Tuna Altinel

Les + Lus