• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Avec son boulanger meilleur ouvrier de France, Loubeyrat (63) fait des jaloux

Pierre Nury, meilleur ouvrier de France installé à Loubeyrat
Aujourd'hui, c'était le grand rush avant le réveillon. Beaucoup de monde dans les boulangeries prises d'assaut en particulier dans celle de Loubeyrat. Cette commune du Puy-de-Dôme où se trouve Pierre Nury, élu meilleur ouvrier de France. Vous allez voir que les amateurs de pain et pâtisserie ne s'y trompent pas. Intervenants : Jacqueline Nury ; Pierre Nury, meilleur ouvrier de France. - France 3 Auvergne - Reportage : Julien Le Coq et Arthur John. Montage : Gilles Malfray.

Le 31 décembre, c'est le rush avant le réveillon. C'est le cas dans la boulangerie de Pierre Nury, élu meilleur ouvrier de France, à Loubeyrat (63). La présence de ce commerçant est une aubaine pour le village : les amateurs de bon pain s'y précipitent même s'il leur faut parcourir 30 kilomètres.

Par Valentin Pasquier

Pour acheter sa baguette de pain à Loubeyrat (puy-de-Dôme), comptez au moins une demi-heure. Devant la boulangerie de Pierre Nury, c’est la foule des grands jours en ce matin du 31 décembre. Le savoir-faire de ce boulanger est reconnu : il a été élu meilleur ouvrier de France en 1997.
 
Autour du boulanger, huit personnes s’affairent. Sa femme, Jacqueline, s’occupe de la caisse et ne voit pas le jour.
 
Les clients viennent de 30 kilomètres à la ronde jusqu'à ce petit village des Combrailles. Comment expliquer un tel succès ? C'est encore les habitués qui en parlent le mieux. « C’est très bon, ça vaut le déplacement » explique une cliente riomoise. « Pour la commune c’est un plus, on veut le garder ! » prévient un autre.

Pierre Nury, meilleur ouvrier de France en 1997, s'est installé dans le village de Loubeyrat, dans le Puy-de-Dôme. / © Julien Lecoq
Pierre Nury, meilleur ouvrier de France en 1997, s'est installé dans le village de Loubeyrat, dans le Puy-de-Dôme. / © Julien Lecoq

Tombé dans le pétrin quand il était petit

Le boulanger-colosse est installé à Loubeyrat depuis 1984. Son titre de meilleur ouvrier de France était du pain béni pour aller voir ailleurs. Malgré l'opportunité, Pierre Nury a préféré rester dans son fournil.
 
« Je suis comme Obélix, je suis tombé dans le pétrin quand j’étais petit, raconte-t-il. J’ai perdu mon père à trois ans, et j’ai toujours voulu faire son métier. C’est pour ça que j’y mets autant d’amour dans ce métier. Et il me le rend bien ».
 
Pour la recette du bon pain, il faut de l'amour mais aussi du temps. Ici la pâte à pain repose pendant 24 heures. Autre secret de fabrication: le repos du boulanger en lui-même. Pas de réveillon au programme pour le 31 décembre. Le programme de Pierre Nury, c’est plutôt une soupe et au lit !

 

Sur le même sujet

La Patrouille de France survole la foire de Beaucroissant

Les + Lus