Gendarmes fauchés à Thiers (63) : le conducteur présumé mis en examen pour tentative d'homicide

© F3 RA
© F3 RA

Le conducteur présumé ayant renversé deux gendarmes vendredi 17 novembre a été mis en examen notamment pour tentative d'homicide, ce dimanche, et placé en détention.

Par Marc Taubert

Il avait 2,5 grammes d'alcool par litre de sang après avoir été arrêté par les gendarmes. Le conducteur présumé ayant renversé les gendarmes vendredi 17 novembre a été mis en examen pour tentative d'homicide, délit de fuite, conduite en état alcoolique et conduite sans permis. Il a ensuite placé en détention.

L'homme, âgé de 34 ans, était déjà connu de la justice. Il a en effet des antécédents pour conduite en état alcoolique et excès de vitesse.

Les gendarmes, en état de choc, sont sortis d'hospitalisation.


Vendredi 17 novembre, aux alentours de 17h30 au niveau de l’avenue Léo-Lagrange à Thiers (Puy-de-Dôme), deux gendarmes du peloton motorisé étaient fauchés par un conducteur alors qu’ils effectuaient un contrôle sur le bas-côté de la route.

Le chauffard, qui a également percuté le véhicule des gendarmes, avait pris la fuite. Le conducteur présumé était interpellé dans la soirée dans aux Bérangers à Thiers.

 

Réclusion criminelle à perpétuité

Le conducteur risque 30 ans de réclusion criminelle (article 221-1 du Code pénal) pour tentative d'homocide.

Il y a une circonstance agravante lorsqu'il s'agit d'une "personne dépositaire de l'autorité publique" (221-4). Il risque donc la perpétuité.

A lire aussi

Sur le même sujet

Suicide d'une employée mucinipale à Chambéry : la famille dénonce un harcèlement au travail

Les + Lus