• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le Rembrandt du Louvre est bien arrivé au Musée de Grenoble

"L'Autoportrait au chevalet" inspire visiblement le directeur du musée de Grenoble / © Nathalie Rapuc
"L'Autoportrait au chevalet" inspire visiblement le directeur du musée de Grenoble / © Nathalie Rapuc

Après un voyage sous haute surveillance, "L'Autoportrait au chevalet" de Rembrandt est arrivé ce mercredi 12 mars au Musée de Grenoble. L'œuvre prêtée par le Musée du Louvre a été déballée comme on prend soin d'un trésor.

Par Franck Grassaud

De la prudence, de la délicatesse, des gestes mesurés. On bouge un Rembrandt de 1660 avec attention, précaution et... admiration quand le visage du Maître apparaît enfin. Une conservatrice du Louvre et une autre du Musée de Grenoble s'affairent alors pour noter les éventuelles anomalies, comme on fait un constat avant de louer une voiture. Une parenthèse peu poétique avant d'accrocher la toile. 

IMAGES. L'arrivée du Rembrandt


Cet autoportrait est prêté à Grenoble en guise d'écho à l'exposition "La pointe & l'ombre" qui présentera des dessins nordiques du 15 mars au 9 juin. On y verra notamment un dessin de Rembrandt. L'idée d'inviter à 'la fête' une représentation du plus célèbre peintre du Siècle d'or hollandais, tombait comme une évidence. Le Louvre a accepté.

Ironie de l'histoire, c'est sûrement cette œuvre qui fera venir la foule. Après tout, un autoportrait pour tête d'affiche, quoi de plus normal!

On y voit le Maître dans son état de peintre, pinceau à la main et face à son chevalet. Un homme vieillissant, il devait mourir neuf ans plus tard. Le subtil travail sur la lumière fait de ce tableau un beau résumé de la signature Rembrandt. 

Guy Tosatto, directeur du musée de Grenoble

 

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : Près de 4000 visiteurs se sont rendus à la fête de la myrtille

Les + Lus