• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Chaponnay (Rhône) : des céréaliers pratiquent l'agriculture de conservation

Dans le Rhône, à Chaponnay, une quinzaine de céréaliers ont fait le choix de "l'agriculture de conservation". Jean Perrier et Pierrik Pasquet vous racontent tout ce qu'il faut savoir sur cette pratique qui témoigne de leur amour de la terre .      

Par Philippe Bette

Dans le Rhône à Chaponnay, des céréaliers ont fait le choix de ne plus effectuer de labour entre deux culture mais une continuation de l'entretien de leur plus précieux capital : la terre, le socle vivant de leurs futures récoltes.
 

Selon le site spécialisé "Terre.net" , "l’agriculture de conservation redonne au sol le premier rôle dans la production végétale. Le sol est considéré non pas comme un support de culture, mais comme un milieu vivant. Le protéger améliore son fonctionnement, restaure ou augmente la fertilité. L'activité biologique remplace alors le travail mécanique considéré comme perturbateur de la structure et des équilibres".

Si la pratique vous intrigue, regardez plutôt le sujet de Jean Perrier et de Pierrik Pasquet  : 
Chaponnay : 15 céréaliers pratiquent l'agriculture de conservation
A Chaponnay, dans le Rhône,ils sont une quinzaine à avoir choisi l'agriculture de conservation. On vous explique tout dans ce sujet de Jean Perrier et Pierrik Pasquet

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dimanche en Politique - La table de Vailhac

Les + Lus