Cet article date de plus de 5 ans

VIDEO | Enquêtes de régions : Les nouveaux paysans, le chemin du retour à la terre

Ils étaient ingénieur, cadre commercial ou cimentier. Trop de bruit, trop de monde, trop de ville. Ils ont donc repris le chemin de nos campagnes. Adieu CDI, et salaire confortable. Rencontre avec des hommes et des femmes qui ont tout plaqué pour devenir maraîcher, éleveur ou agriculteur. 

Tout quitter pour partir de rien : un rêve, une vocation, et surtout un engagement.

durée de la vidéo: 00 min 33
Enquêtes de régions : les nouveaux payans (extrait) ©France 3

Malgré les difficultés, malgré la crise, en Rhône-Alpes, ils sont des centaines à se lancer chaque année. Les reconversions professionnelles représentent le ¼ des nouvelles installations. C'est deux fois plus qu'il y a 10 ans.

Franck, ex-cadre commercial parisien, s'est installé en Drôme il y a 6 ans. Il cultive la lavande, l'épeautre et élève des brebis. Il commence tout juste à dégager des revenus de ces différentes activités.

Mathieu travaillait dans la gestion de l'environnement. Il a eu la chance de pouvoir reprendre une ferme au départ en retraite de ses anciens propriétaires. Locataire des lieux (c'est une association qui a racheté les bâtiments), il va se lancer dans l'élevage bovin.

Joseph a eu plusieurs vies. Actuellement, il travaille de nuit et cherche le lieu qui accueillera son projet, le jour.

Le reportage d’Emilie Rosso, Aude Henri et Pierre Lachaux.

Enquêtes de régions : les nouveaux paysans - intégrale

Pour les accompagner, les aider, les éclairer, il existe des formations. L’ADEAR organise des ateliers pour pousser les porteurs de projet à passer de l’idée au concret et se poser les bonnes questions.

 

Car face au déclin démographique de la population paysanne, ces jeunes agriculteurs assurent la survie de nombreuses petites exploitations. En Rhône-Alpes, 5 fermes disparaissent par jour, la relève est donc indispensable.

 

Une relève et un renouvellement. Car à la différence des repreneurs d'exploitations conventionnelles, biberonnés à l'agriculture intensive, ces néo-paysans sont souvent porteurs d'une vision innovante du métier et d’une conscience écologique. Petites exploitations, agriculture biologique, circuits courts : ils ont choisi d’oublier l’agriculture d’hier pour réinventer celles de demain.

 

L’Isère est le premier département français pour la vente directe en circuit court. Rencontre avec le président de la chambre d’agriculture de l’Isère.

ITV Jean-Claude Darlet Pdt de la chambre d’agriculture Isère

 

Pour aler plus loin

- "Les néo-paysans" de Gaspard d'Allens et Lucile Leclair. Les deux jeunes journalistes ont sillonné les routes de France à la rencontre de ces nouveaux agriculteurs.
ADEAR, des associations crées par la Confédération Paysanne pour accompagner et aider les porteurs de projets à s’installer
- Paysans des villes, la tentation du retour à la terre, un article du Monde.fr
- L’association Terre de Liens rachète des fermes pour les sauvegarder et aider de nouveaux paysans à s’y installer

Qui va nous nourrir ?
On compte encore 700 000 agriculteurs en France tout statut confondu (propriétaire, salarié et saisonnier) ce qui représente 3% de l'emploi. On est très loin des 6 millions que l'on dénombrait il y a 60 ans.
Le nombre d'exploitations a été divisé par 5 entre 1955 (2.3 millions) et 2013 (470.000).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
à l'antenne vos rendez-vous agriculture économie agriculture bio agro-alimentaire