"J'ai envie de crever", retour sur les galères des automobilistes de l'A7

Publié le

Le 18 mai 2022 vers 11h, un accident entre une voiture et un camion-citerne transportant des matières dangereuses a entrainé la fermeture de l'A7 dans les deux sens durant presque 24 heures. Le lendemain, les réactions sont nombreuses.

"Les accidents dans ce secteur c’est habituel, environ 2 par semaines, mais de cette ampleur avec la fermeture de l’A7, l’A47 et l’A48 c’est du jamais-vu", lance Christophe Bouvier, le maire de Chasse-sur-Rhône, la commune sur laquelle l'autoroute A7 et ses nœuds limitrophes ont été fermés.

L'édile a assisté à des scènes inhabituelles. Des gens ayant déserté leur véhicule, il a vu des personnes "traverser la commune par tous les chemins et tronçons." Une cellule de crise a très rapidement été mise en place et de l'eau a été distribué à toutes ces personnes pour les aider à lutter contre les très fortes chaleurs. 

Christophe Bouvier explique également qu'il a vu "des gens laisser leur voiture du côté de la gare TER et allér à pied jusqu’à Givors, alors qu'il y a plusieurs kilomètres qui séparent nos communes !"

Des automobilistes "au bout de leur vie" 

Sur Twitter, les internautes n'ont pas hésité à partager leurs aventures. "En direct de l'#A7, on est coincés depuis 18h, on est toujours pas rentrés chez nous... On se prépare à un dodo dans la voiture ?" Lorsque Mary Fleureau tweete ce message vers 21h23, elle ne sait pas encore que sa "prédiction" va s'avérer juste. 

L'autoroute A7 a finalement été rouverte à 6h15 vers le sens Sud le 19 mai 2022 au matin et à 10h15 dans le sens Nord, soit presque 24 heures après sa fermeture. 

Si Mary Fleureau a pris sa mésaventure avec le sourire, ce n'est pas le cas de @GoFoaDeux. Cet autre utilisateur de Twitter, partageait "son immense envie de crever", alors que Waze lui indiquait vers 21h au mieux 3h27 de bouchon sur son chemin vers Clermont-Ferrand. 

Finalement, dans un nouveau tweet, @GoFoaDeux nous apprendra qu'il est arrivé à destination vers 3 heures du matin. Comme des centaines d'automobilistes, il a réussi à faire demi-tour. 

Retour en arrière 

Les autoroutes n'étant pas faites pour revenir en arrière, on image la cacophonie que ces demi-tours ont causé. Un moment d'anthologie dont Adèle Kopff va se souvenir. "1/6 Voitures faisant demi-tour avant le péage de #Vienne pour échapper au bouchon #A7... un thread vécu", nous partage-t-elle. 

Certains automobilistes sont même parvenus à joindre le chemin de terre longeant l'autoroute pour rebrousser chemin. Une scène relayée par Emmanuel Imberton. "Des centaines d’automobilistes quittent l’autoroute en prenant la clef des champs surréaliste" tweete le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Lyon. 

Encore des galères ce matin pour aller en direction de Lyon

Si l'autoroute A7 en direction du Sud a pu rouvrir progressivement aux alentours de 6h30 ce matin, cela n'a pas été le cas avant 10h15 dans la direction Nord. Conséquence, les automobilistes qui devaient se rendre à Lyon depuis le sud de la France ont été impactés. 

"En me levant ce matin à 5h j'ai entendu sur France Inter que l'autoroute rouvrait à 6 heures", témoigne Anne Porte, qui devait se rendre à Lyon depuis Avignon aujourd'hui. 

Tranquillement, elle prend alors la route aux alentours de 6h. Finalement, elle découvre sur la route des messages indiquant que l'autoroute est fermée à partir de Valence, et qu'il fallait passer par Grenoble pour aller à Lyon. 

"Vu que c’est un détour de 70 km moi je n’avais pas le temps donc j’ai décidé de prendre la N7 et c’était une horreur", témoigne-t-elle. "Il y avait plein de camions : imaginez 3 lignes d’autoroute concentrées en une voie de nationale. Finalement j’ai fini sur les départementales, par les petits villages où on roule à 30km/h. C'était bouché partout."
L'automobiliste est arrivée à Lyon à 10h. Elle a mis 4 heures pour faire Avignon-Lyon contre 2 heures en temps normal.