Jean-Luc Mélenchon en visite à Vaulx-en-Velin dans le Rhône

Jean-Luc Mélenchon poursuit son tour de France afin de soutenir les candidats de la France Insoumise. Ce jeudi 1er juin, il était à Vaulx-en- Velin, accompagné des 14 candidats du Rhône et de la métropole de Lyon ainsi que de la candidate de la 2e circonscription de l'Ain.

Alors que La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon lance, ce jeudi 1er juin,  une campagne d'affichage et de décryptage intitulée : #ZérodéputéFN, leur leader était à Vaulx-en- Velin, accompagné des 14 candidats du Rhône et de la métropole de lyon ainsi que de la candidate de la 2e circonscription de l'Ain, dans le cadre des élections législatives des 11 et 18 juin.

"L'objectif de cette campagne est de convaincre les électeurs de ne pas se retrouver de nouveau privés de leur choix au deuxième tour des élections en étant contraints à un vote "utile" contre l'extrême droite", a expliqué LFI dans un communiqué.

Cette campagne se compose notamment d'affiches figurant des candidats emblématiques du Front national décrits en trois principaux défauts. Ces affiches appellent à "choisir plutôt un député insoumis" dans les circonscriptions correspondantes.
"Tendance royaliste recasé FN" et "Change d'opinion à chaque élection" sont deux des caractéristiques accompagnant par exemple la photo de Franck de Lapersonne sur une affiche qui invite à voter pour François Ruffin, candidat LFI, dans la 1ère circonscription de la Somme.

Par ailleurs, le collectif "Discord insoumis" a élaboré un site internet de "décryptage du programme du FN" et un comparatif avec celui de "L'Avenir en commun", défendu par les candidats LFI aux législatives. 

"Aux législatives comme à l'élection présidentielle, le message de La France insoumise reste le même: pas une voix pour le Front National!", a souligné le mouvement de M. Mélenchon.

Une centaine de personnes étaient présentent dans les locaux du centre social et culturel Chaplin de Vaulx-en-Velin ce jeudi 1er juin. Jean-Luc Mélenchon a présenté leprogramme de sa formation . Interrogé sur l'affaire Richard Ferrand, dont la justice s'est saisie, il dit redouter qu'il s'agisse d'un écran de fumée comme le fut le feuilleton François Fillon ©France3 RA

 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité