Accident du cours Vitton à Lyon : le chauffard condamné à 7 ans de prison, son passager à 8 mois ferme

La Renault 5 roulait à très vive allure et avait grillé un feu rouge avant de percuter une autre voiture, qui avait fauché les deux jeunes femmes au carrefour. / © Etsicetaitvous?
La Renault 5 roulait à très vive allure et avait grillé un feu rouge avant de percuter une autre voiture, qui avait fauché les deux jeunes femmes au carrefour. / © Etsicetaitvous?

L'auteur de l'accident qui a coûté la vie à une jeune femme en octobre 2016 cours Vitton à Lyon a été condamné à 7 ans de prison ferme pour "homicide involontaire". Le passager du véhicule, qui était poursuivi, lui, pour "non assistance à personne en danger" écope de 8 mois de prison ferme.      

Par Philippe Bette

Après deux ans d'une instruction compliquée et un procès douloureux pour les familles des victimes, le tribunal correctionnel de Lyon a rendu son jugement dans le terrible accident du Cours Vitton.  

Kialanda K, 26 ans, poursuivi pour "homicide volontaire avec circonstances aggravées et blessures involontaires" a été condamné à 7 ans de prison ferme. Une peine assortie d'une interdiction de passer le permis de conduire pendant 10 ans. 

Le passager de la voiture, Saad S. était poursuivi, lui, pour "non assistance à personne en danger". Il a été condamné à huit mois de prison ferme .... Les deux hommes avaient pris la fuite aussitôt après la collision.
 

C'était le 22 octobre 2016. Les deux jeunes femmes rentraient à pied d'une soirée dans le 6e arrondissement de Lyon. Elles avaient été fauchées sur le trottoir par une voiture, elle-même percutée par un autre véhicule qui venait de griller plusieurs feux rouges. Le chauffeur roulait à très vive allure sans permis et sans assurance. Il était ivre et il avait consommé de la drogue. Lui et son passager avaient laissé derrière eux les deux femmes, Anne-Laure Moreno, tuée sur le coup et son amie grièvement blessée, gisant sur le sol, sans même un regard.

La défense du jeune chauffard estime que ce jugement est "vraiment très lourd et digne des assises". C'est "énorme 7 ans, c'est très lourd, explique Me Shibaba-Kakela , pour un jeune homme qui n'avait pas d'aussi grands antécédents". Il s'accordera un temps de réflexion avec son client pour décider de la suite à donner. Le jeune homme n'ayant encore effectué qu'une toute partie de sa peine (1an et demi) , la perspective d'une possible aménagement de peine s'éloigne pour lui du même coup.     

L'interview de Me Jean -Baudouin Shibaba-Kakela par Daniel Pajonk et Arnaud Jacques : 
Accident du cours Vitton : la réaction de la défense
Maître Shibaba-Kakela, avocat du chauffard condamné à 7 ans de prison pour l'accident mortel du cours Vitton, réagit à la condamnation de son client.
 

Pour la partie civile, qui représente la famille Moreno, "c'est une peine significative qui a été prononcée au regard de la loi". Le chauffard risquait 10 ans de prison. Lors du procès, 8 années de prison avaient été requises contre lui. Me Bohé estime que la porte semble ouverte pour des peines plus sévères lorsque la loi reconnaîtra des comportements criminels au volant. De très lourdes peines , 10 ans de prison et plus, pourraient alors être prononcées aux assises.  

Pour Eric Moreno, qui a justement fait de la mort de sa fille un combat pour une loi plus répressive sur la délinquance routière,  c'est "un message rassurant et fort qui est envoyé à l'extérieur". Même s'il estime qu'une peine de 7 ans de prison apparaît toujours dérisoire pour avoir privé de vie une jeune femme. Il travaille avec des juristes à faire évoluer les textes législatifs. Il espère bien être entendu des milieux politiques d'ici aux prochaines municipales.     
Accident du cours Vitton: la réaction d'Eric Moreno
Le chauffard qui a tué Anne Laure Moreno en Octobre 2016 au carrefour du Cours Vitton a écopé de 7 ans de prison. Le père de la victime, Eric Moreno réagit à l'énoncé du jugement. Il explique qu'il travaille toujours avec des juristes à faire évoluer la loi pour criminaliser les actes aggravés de délinquance routière. Il veut faire alourdir les peines plancher.
      
Le reportage de Daniel Pajonk et Arnaud Jacques :

            




 

Sur le même sujet

Début de la vaccination contre la grippe en pharmacie

Les + Lus