Ambiance à l'Olympique Lyonnais : Aulas et Juhnino répondent aux attaques de Garcia

Attaqué mardi par l'ex-entraîneur de Lyon Rudi Garcia, le directeur sportif de l'OL Juninho a répondu mercredi sur OLTV que le technicien "était quelqu'un de froid qui n'a pas de sentiment et qui a l'habitude d'user les gens autour de lui".

Ambiance tendue entre le désormais ex entraineur de l'OL et ses dirigeants
Ambiance tendue entre le désormais ex entraineur de l'OL et ses dirigeants © PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Juninho n'a pas attendu longtemps avant de répliquer aux attaques de Rudi Garcia à son encontre : "Ca fait partie de son caractère, ça lui fait paisir de faire ça. Rudi a l'habitude d'user les gens autour (de lui). J'ai laissé passer certaines choses. Il faut toujours montrer qu'il est beau, qu'il est fort", a-t-il lâché au cours d'un entretien sur la chaîne du club rhodanien.

"Ma façon d'être a gêné Rudi. Il est vraiment froid, il n'a pas de sentiment", a estimé l'ancien meneur de jeu de l'OL. "Il n'y avait pas de discipline générale, Rudi ne pensait pas comme moi", a-t-il ajouté donnant sa position sur Jean Lucas ou Bruno Guimaraes. 

Garcia reprochait à Juninho de vouloir lui imposer les deux joueurs brésiliens, comme il l'a confié mardi à l'Equipe, affirmant que le dirigeant lyonnais "avait fait des choses dans son dos".

Lyon, battu par Nice à domicile (3-2) au cours de la 38e et dernière journée de Ligue 1 s'est classé 4e du championnat, manquant de monter sur le podium et de se qualifier pour la Ligue des Champions, son objectif de la saison.

Garcia, en fin de contrat, qui ne sera plus l'entraîneur de l'OL la saison prochaine, avait évoqué les mauvaises relations qu'il entretenait avec Juninho, lequel a été notamment défendu par le président Jean-Michel Aulas tout en étant attaqué par des joueurs brésiliens actuels ou non du club comme Guimaraes ou Rafael qui joue actuellement à Basaksehir (Turquie).

Aulas exprime ses regrets sur Twitter

Le président de l'Olympique lyonnais Jean-Michel Aulas a également défendu mardi l'action de son directeur sportif Juninho, attaqué par l'ancien entraîneur du club Rudi Garcia qui a reproché au Brésilien d'avoir "agi dans son dos".

"Dommage que Rudi n'ait pas su travailler avec Juni, qui l'avait pourtant choisi et accompagné. Juni a tout notre soutien. Que de mauvaises excuses de la part de Rudi", a tweeté le patron de l'OL. "Très déçu de la politique de la terre brûlée de Rudi Garcia qui réécrit l'histoire, oubliant qu'il avait le meilleur effectif", a-t-il ajouté en affirmant que "l'avenir (du club) s'écrit avec des ambitions nationales et européennes dès la prochaine saison, avec un nouvel entraîneur et des moyens financiers au service de ses ambitions".

Dimanche, après la défaite à domicile face à Nice (3-2) privant le club lyonnais, finalement 4e du classement, de la Ligue des champions, son objectif de la saison, Rudi Garcia, en fin de contrat, avait annoncé son départ.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
olympique lyonnais football sport