Cet article date de plus de 6 ans

"Belmondo par Belmondo" ou le regard d'un fils sur son père

Longuement ovationné, Jean-Paul Belmondo était présent à la soirée d'ouverture du Festival Lumière. Il est de retour à Lyon avec son fils Paul pour la projection d'un documentaire mardi. Il s'agit d'un road movie sur plus de 50 ans de carrière intitulé "Belmondo par Belmondo".  
A 82 ans, "Bébel", diminué par les séquelles d'un accident vasculaire cérébral survenu en 2001, a été acclamé par ses fans à son arrivée dans une salle du cinéma Pathé-Bellecour, au bras de son fils, pour la projection du film qui devrait être
diffusé en fin d'année à la télévision.

Ce documentaire, projeté  en avant-première à Lyon dans le cadre du festival Lumière, met en lumière l'itinéraire du géant du cinéma, vu par son fils. "Pas un jour ne passe sans que l'on me demande des nouvelles de mon père" : c'est par ces paroles que commence le documentaire de Paul Belmondo, co-réalisé avec Régis Mardon en 2015.
De 1957 à 2015, Jean-Paul Belmondo a joué dans 90 films et inspiré les plus grands réalisateurs, comme Becker, Godard, de Sica, de Broca, Verneuil, Lelouch ou Zidi. 

Belmondo, père et fils, sont retournés sur les lieux des tournages....
Sur l'écran, au volant d'une décapotable, le fils emmène son père sur les lieux de tournage de ses plus grands films. En Italie, sur les traces de "La Ciociara" de Vittorio de Sica, avec Sophia Loren ; au Brésil ensuite, 51 ans après "L'homme de Rio", de Philippe de Broca ; et bien sûr en France, notamment dans un hôtel de la région parisienne où fut tournée une scène mythique d'"Itinéraire d'un enfant fâté" de Claude Lelouch, avec Richard Anconina.

durée de la vidéo: 02 min 06
"Belmondo par Belmondo" ou le regard d'un fils sur son père

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival lumière cinéma culture