Coupe de France OL-PSG : retour sur les affrontements violents entre supporters lyonnais et parisiens

De violents affrontements ont eu lieu entre bus de supporters lyonnais et parisiens samedi 25 mai à proximité d'Arras. Ils se rendaient à la finale de la Coupe de France, remportée par le PSG face à l'OL.

Les images ont fait le tour des réseaux sociaux. Quelques heures avant le coup d’envoi de la finale de la Coupe de France OL-PSG ce samedi 25 mai, des bus parisiens et lyonnais se sont croisés au péage de Fresnes près d’Arras, vers 18 heures. De violents affrontements ont alors éclaté entre les groupes d'ultras. Un bus lyonnais a notamment été incendié avec des fumigènes.

Lorsque le cortège des bus lyonnais est arrivé au péage, des bus parisiens étaient déjà stationnés. Les affrontements se sont poursuivis jusqu’à l’intervention des forces de l’ordre, rapidement dépêchées sur place. Des proches de supporters des Gones présents dans les bus parlent d’un "guet-apens" et mettent en cause la préfecture. "Ils n'ont pas réussi à organiser un déplacement de supporters en toute sécurité" témoigne l'un d'entre eux auprès de notre rédaction.

Une trentaine de supporters blessés

Dans la soirée, le préfet du Nord, Bertrand Gaume, a tenu un point presse sur la situation. Il a évoqué un "mauvais timing", précisant que les deux équipes n’auraient jamais dû se croiser. D’autant plus que les bus étaient escortés par la police et la gendarmerie pour prévenir tout débordement. "Une des deux équipes était à l’heure et est arrivée pile à l’endroit où il fallait. L’autre est arrivée à un mauvais endroit, à un mauvais timing, a repéré l’équipe adverse et (des supporters) sont sortis pour les attaquer. Les supporters de l’équipe adverse ont répliqué, suscitant l’intervention des forces de l’ordre" a-t-il expliqué.

Du fait de l’incendie d’un bus lyonnais, un nuage de fumée était visible plusieurs kilomètres plus loin sur l’autoroute A1, qui a alors été coupée dans les deux sens pendant plusieurs heures. Une centaine de supporters ont été impliqués dans les rixes selon la préfecture. Selon son bilan, 8 policiers et une trentaine de supporters ont été blessés, dont 14 ont dû être pris en charge médicalement. 

De son côté, l'Olympique lyonnais a réagi ce dimanche 26 mai dans un communiqué, en condamnant les violences et en encourageant les supporters lyonnais à porter plainte. "Pour des raisons encore à déterminer, l’escorte de police a décidé de faire passer sept cars lyonnais au milieu des dix-huit cars parisiens rassemblés au péage de Fresnes, alors que depuis deux mois, toutes les parties prenantes travaillaient sur la séparation des flux. À la suite de cette erreur manifeste de parcours, la violence a éclaté sans que l’origine en soit clairement établie. Nous espérons que les images de vidéosurveillance permettront de retracer l’ensemble des faits" écrit notamment le club.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité