Coupe du monde de rugby : retour en images sur l'accueil réservé aux All Blacks à Lyon

Les All Blacks viennent de poser leurs valises à Lyon. À une semaine de leur match d'ouverture de cette Coupe du monde de rugby face à la France, les Néo-Zélandais étaient attendus de pied ferme ce vendredi 1ᵉʳ septembre pour une cérémonie d'accueil. Ambiance.

Ils sont une cinquantaine devant l'hôtel de ville. Sous le soleil lyonnais, ils attendent, installés derrière des barrières. Ils attendent l'arrivée des All Blacks, cette équipe de rugby mythique, tout droit venue de Nouvelle-Zélande.

Les rugbymen néo-zélandais posent leurs valises à Lyon pendant quatre semaines, à l'occasion de la Coupe du monde de rugby. Ils viendront s'entraîner à la plaine de Gerland, dans le 7ᵉ arrondissement, habituellement occupée par l'équipe locale du LOU.

"Voir une grande équipe"

Sur la place de la Comédie, certains sont des aficionados du sport, en témoigne le logo du LOU, voire la fougère argentée, qu'ils portent fièrement sur leur maillot. D'autres sont simplement de passage, des curieux qui s'avancent jusqu'à comprendre qu'ils pourront enfin mettre un visage sur cette équipe multirécompensée. 

"Quand on aime le rugby, c'est plaisant de voir une grande équipe, de voir des gens qui manient le ballon comme on a jamais vu", déclare un des supporters, impatient de voir les All Blacks arriver dans sa ville. "Et puis c'est un défi contre l'équipe de France qui, sur son territoire, mérite la Coupe du monde", ajoute le supporter du LOU, qui espère bien obtenir sa photo avec les joueurs. 

Certains fans attendaient dès le matin l'arrivée de l'équipe à son hôtel dans le 7ᵉ arrondissement de la ville. Comme ce père de famille, amoureux de rugby depuis son plus jeune âge grâce à son frère. Une passion qu'il semble avoir transmis à son fils.

"On est fan absolu des All Blacks. Moi, depuis très longtemps et puis mon petit garçon depuis cinq ans. On était au courant de leur arrivée ce matin et on est venu les accueillir", explique le Lyonnais, accompagné de son fils, tous les deux arborant fièrement le maillot des Néo-Zélandais.   

"Une équipe qui incarne à merveille la formidable épopée du rugby"

Accueillis à l'hôtel de ville par le maire de Lyon, Gregory Doucet, le président de la métropole Bruno Bernard, ainsi que le président du Comité d'organisation France 2023 Jacques Rivoal, le président de Rugby World Cup sir Bill Beaumont et Yann Roubert, le président du LOU rugby, les All Blacks ont été présentés comme des sportifs exceptionnels,"incarnant à merveille la formidable épopée du rugby", a souligné Gregory Doucet. 

Triple champion du monde en 1987, 2011 et 2015, ils possèdent un palmarès que toutes les équipes envient, qui "fascine les Français". Et un chant, le Haka, qui retentit dans les esprits lorsque l'on parle de rugby. S'ils n'ont pas eu l'occasion de le présenter lors de la cérémonie, les All Blacks ont tout de même eu la chance d'écouter leur hymne. 

durée de la vidéo : 00h00mn27s
L'hymne des All Blacks. ©Emilie Barthe

Pendant près de 12 ans, l'équipe néo-zélandaise a donné du fil à retordre aux Français, qui ont perdu tous leurs matchs contre eux. Les Bleus ont dû attendre la tournée d'autonome de 2021 pour remporter une nouvelle victoire historique contre les All Blacks. 

Le maire écologiste de Lyon a souligné que 3000 billets de la Coupe du monde avaient pu être offerts à des acteurs des quartiers populaires et qu'il attendait avec "impatience d'être vendredi soir (NDLR : pour le match d'ouverture contre la France). Nous espérons vous retrouver en finale", a-t-il conclu. 

France - Nouvelle-Zélande, une culture commune du rugby

Les deux pays partagent une forte culture du rugby. Les All Blacks se souviennent de leur première rencontre. C'était en 1906, pour l'entrée des Français dans le circuit international. 

Et Lyon, ils connaissent ! Souvenons-nous des matchs tests de 2006, ou leur équipe avait écrasé la France 47 à 3. L'année suivante, les All Blacks avaient enregistré la plus large victoire en Coupe du monde face au Portugal sur la pelouse du stade Gerland avec un score de 108 à 13.  

Les élus en ont d'ailleurs profité pour rappeler l'importance du rugby à Lyon. "Le rugby à Lyon n'a pas toujours eu la place qu'il a maintenant. Merci au LOU rugby car, avec le Top 14, Lyon est enfin une terre de rugby", a salué Bruno Bernard.

Les All Blacks joueront deux matchs sur les cinq se déroulant à l’OL Stadium : contre l'Italie le 29 septembre puis face à l'Uruguay le 5 octobre. En attendant le match d’ouverture de cette Coupe du monde qu'ils disputeront face à la France, les All Blacks prévoient de partir à la rencontre des enfants malades et des écoliers du département.