Élections législatives 2024 : "Remboursement de l'IVG", l'accrochage entre Sarah Tanzilli et Philippe Meunier

La députée sortante Sarah Tanzilli et le LR Philippe Meunier, tous deux candidats dans la 13e circonscription du Rhône se sont accrochés lors du débat sur l'antenne de France 3 Rhône-Alpes, ce mercredi 19 juin. Une passe d’armes autour du remboursement de l'IVG.

"Vérifiez vos sources ! Sortez vos sources Madame Tanzilli, sortez-les tout de suite ! Sortez-les sur le plateau ! Sortez-les ! Vous êtes désemparée Madame Tanzilli !" martèle Philippe Meunier, candidat LR dans la 13e circonscription du Rhône, à l'adresse de la députée sortante, candidate de la majorité présidentielle.

Accrochage

Sarah Tanzilli venait tout juste d'affirmer sur le plateau de France 3 Rhône-Alpes que l'ancien parlementaire était opposé au remboursement des IVG. "Ce que défend Philippe Meunier c'est le déremboursement de l'IVG". "Où avez-vous lu cela ?" l'interrompt le candidat LR. "Je l'ai lu dans la presse. Vous avez même déposé une question écrite quand vous étiez député pour contester le remboursement intégral de l'IVG, Monsieur Meunier", assène la députée sortante.

S'en suit alors un échange bref mais vif entre les deux candidats. Philippe Meunier exigeant de son adversaire qu'elle produise la question écrite, la preuve de ce qu'elle avance. L'ancien parlementaire contestant fermement avoir déposé cette question écrite. "Je n'ai jamais posé cette question !", se défend le candidat de la droite républicaine.

Sarah Tanzilli revient aussitôt à la charge : "Cette question écrite n'existe pas ?". Réponse de son adversaire : "Je ne sais pas d'où vous la sortez ! Vous la sortez d'abord ! Diffusez-la !". Philippe Meunier affiche son incrédulité. L'accrochage tourne court. 

durée de la vidéo : 00h01mn15s
Accrochage entre Sarah Tanzilli, députée sortante (candidate de la majorité présidentielle) et Philippe Meunier, ancien député de la 13e du Rhône et candidat LR. ©France Télévisions

Preuve écrite

Pour preuve de ses affirmations, le lendemain du débat, la députée sortante s'est fendue d'un communiqué et d'un message sur les réseaux sociaux. Sur l'extrait vidéo du débat, elle a ajouté la question écrite en question.

"J’ai interpellé le candidat Philippe Meunier sur son opposition au remboursement intégral des interruptions volontaires de grossesse par la sécurité sociale, dévoilant ainsi le caractère réactionnaire et anti-féministe de sa candidature, dans la continuité des candidatures du RN et de Reconquête sur cette circonscription", écrit-elle. La députée sortante explique s'être "appuyée" sur une question écrite adressée par son adversaire au ministère de l’Économie et des finances sur ce sujet, une question "publiée au Journal officiel le 16 avril 2013 alors qu’il était encore parlementaire".

Lien internet à l'appui, elle explique : "Face au déni particulièrement insistant de Monsieur Meunier sur le plateau de France 3 et ses demandes répétées de preuves étayant mes propos, je tenais à porter à votre connaissance cette question écrite, consultable par chacune et chacun des électeurs sur le site de l’Assemblée nationale".

Et la députée sortante enfonce le clou : " Si cet épisode atteste de la réalité des positions réactionnaires de Philippe Meunier en matière de droits des femmes, il interroge aussi sur la valeur de la parole d’un homme qui prétend représenter ses concitoyens à l’Assemblée nationale".

Contacté en vue d'une réaction, Philippe Meunier, dans une réponse laconique, a simplement appelé à bien "lire la question".

En bref

La 13e circonscription du Rhône se trouve à l'est de Lyon et englobe 10 communes, dont Décines. Philippe Meunier a occupé le siège de député de 2007 à 2017. Victime de la vague Macron en 2017, l'ancien député et vice-président de la région entend récupérer le siège de député de la 13e circonscription du Rhône. Il y a 7 ans, Philippe Meunier s'était incliné face à Danièle Cazarian.

En 2022, Sarah Tanzilli s'est imposée et a emporté cette circonscription dans un duel l'opposant au candidat LFI Victor Prandt. Aux élections européennes du 9 juin dernier, le RN est arrivé largement en tête dans cette circonscription avec 34,2% des voix, devant Renaissance (13,9%), LFI (13,6%), le PS/Place Publique (11%) et le RN (7,6%).

Pour ce premier tour des élections législatives, huit candidats sont en lice dans cette circonscription.

♦ Sarah Tanzilli
♦ Philippe Meunier, LR
♦ Tiffany Joncour, RN
♦ Victor Prandt, nouveau Front Populaire
♦ Michel Piot, Lutte ouvrière
♦ Patrick Biaut, sans étiquette (centriste)
♦ Océane Gigarel (Reconquête)
♦ Didier Barthès (Mouvement Ecologiste Indépendant)

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité