Cet article date de plus de 3 ans

Les filles de l'OL remportent la Ligue des champions en écrasant Wolfsburg (4-1)

L'Olympique lyonnais, déjà double tenant du titre, est devenu le club le plus titré de l'histoire de la Ligue des champions féminine de football, en remportant jeudi face à Wolfsburg son 5e titre (2011, 2012, 2016, 2017, 2018), 4-1 après une prolongation spectaculaire, jeudi, à Kiev.
 
© Franck Fife /AFP
En première mi-temps, les lyonnaises pourtant très engagées ne parviennent pas percer la défense allemande. Le manque de justesse de l'attaque lyonnaise y est pour quelque chose. Les deux équipes se connaissent bien et chacune sait les failles de l'autre. Elles repartent dos à dos à la mi-temps. Le score est toujours de 0-0           

 

Les lyonnaises sont-elles  privées d'un but à la 69ème minute de jeu ? C'est très probable au visionnage de la séquence video. La balle est  repoussée en définitive du pied par Maritz ,une joueuse allemande alors qu'elle a bel et bien déjà pénétré dans la cage. Sur un corner frappé côté gauche, Eugénie le Sommer avait déjà trompé de la tête la gardienne de but. La balle etait deviée en direction du but par Henry. Mais tout cela semble échapper à l'arbitre tchèque Mme Jana Adamkova,  qui refuse le but.

Juste avant la fin des 90 minutes de jeu, Bouhaddi  percute violemment sa camarade de jeu Lucy Bronze. Le choc est terrible et laisse les deux joueuses inertes sur la pelouse. On se dit alors que la gardienne fétiche de l'OL va faire défaut à l'OL. Mais à la faveur de la pause, Bouhaddi  va reprendre la partie malgré une fracture au pouce .   


Vient le temps des prolongations. A peine entamée, les allemandes par Harder marquent le premier but à la 93ème minute sur une frappe rasante à 30 mètres. Abattement dans le camp lyonnais. Mais cela ne va pas durer. Les lyonnaises vont marquer quatre buts coup sur coup et renverser le cours du match .

A la 98 ème minute de jeu, Morozsan adresse la balle à Amandine Henry qui trompe la gardienne Schult sur une frappe du pied droit. Une minute plus tard, c'est Eugénie Le Sommer qui surprend la goal allemande par un extérieur du gauche. Dans un rythme haletant, 4 minutes plus tard, sur une passe de Van den Sanden, Ada Hegerberg reprend la balle et fusille à  son tour Schult. 

Et puis à peine rentrée sur le terrain, Camille Abily va clouer  défintivement Wolfsburg. Elle inscrit l'ultime but de sa carrière internationale et son 43 ème but en Coupe d'Europe."On a eu la force mentale de revenir" dira Camille, rayonnante, à l'issue du match. Son rêve se réalise. Terminer sur la  victoire de son équipe, un dernier but et un titre européen.       


Score final :  4-1 . L'OL réussit son pari. Un cinquième titre européen et une troisième victoire consécutive en Ligue des champions. Du jamais vu.       
             

        

© Franck Fife /AFP


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
olympique lyonnais international football féminin football sport