"Il faut apprendre à contrôler ses émotions", comment faire des jeux vidéo, même violents, un outil d'apprentissage

Les jeux vidéo, même violents, jouent un rôle positif dans les apprentissages. Les études sont unanimes. Les spécialistes s'entendent tous sur la nécessité d'accompagner le jeune public dans ses pratiques.

Évitez de s'énerver, de lancer sa manette ou de ne pas savoir s'arrêter de jouer. Pendant trois jours, le festival numérique "Super demain" a appris aux enfants à gérer leurs émotions face aux jeux vidéo.

Dans les stands, les jeunes ont pu tester des jeux accompagnés par des intervenants. Chaque partie est suivie d'un débrief pour décoder les réactions face aux jeux et les comparer avec la manière de réagir dans la vie de tous les jours. Le mécanisme est souvent le même. Il s'agit aussi de repérer les sources de bonheur et d'émulation.

durée de la vidéo : 00h01mn52s
Les jeux vidéos permettent de développer des compétences que l'on retrouve dans la vie réelle. ©FTV

Maîtriser ses émotions

La violence des jeux vidéo est habituellement stigmatisée par les parents qui craignent, à juste titre, ses effets néfastes sur le développement de la personnalité de leurs enfants. L'une des missions du Festival, est d'interroger les enfants sur leur ressenti. "Le stress, la frustration sont des émotions qu'on ressent dans la vie de tous les jours. Les expérimenter avec les jeux vidéo ou les approfondir, ce n'est pas un problème en soi. Ce qui va être un problème, c'est lorsqu'il y a plus de contrôle sur ses émotions. Et c'est pour ça qu'ici, on va aussi apprendre à les contrôler" analyse Iannis Rosset, médiateur numérique intervenant au festival. 

Les bienfaits des jeux vidéo

Sur l'impact des jeux vidéo, le point de vue des éducateurs et soignants a beaucoup évolué.

Milan Hung est psychothérapeute, spécialisée dans les usages du numérique et du jeu vidéo chez l'enfant, l'adolescent et la famille. Souvent, elle se retrouve face à une méconnaissance du "matériel" de la part des parents. Ils ne savent pas de quoi il est question. Elle-même peut avoir recours aux jeux vidéo pour entrer en relation avec ses jeunes patients, pour leur parler de sujets difficiles.

Il n'y a pas que les serious games qui ont des bienfaits. "On a pu prouver, il y a plus de 10 ans, les bienfaits de faire jouer des jeunes à des jeux d'action et de tir en temps réel. Pour réussir, ils doivent faire preuve d'analyse de données visuelles et sensorielles : on doit écouter et coordonner nos mouvements pour adapter nos décisions. Les joueurs développent des capacités d'attention et d'élaboration de stratégie plus rapides que les non-joueurs".

"On a pu prouver dans les décennies précédentes que les jeux d'action et de tir en temps réel peuvent augmenter les capacités d'attention et d'analyses des données sensorielles"

Milan Hung

Psychothérapeute

La thérapeute évoque les mêmes apprentissages pour les jeux de stratégies : il s'agit de "gérer les ressources, l'anticipation et d'imaginer des stratégies pré-adaptatives". Les études ont retrouvé ces compétences dans le monde réel.

Un objet de culture

Il ne faut en aucun cas être en position de rejet. "Il faut vraiment voir les jeux vidéo comme des objets de culture. Quand une personne lit un livre qu'on ne connaît pas, notre réaction la plus naturelle, c'est simplement d'aller vers la personne et lui demander ce qu'elle lit. Si vous remplacez le livre par le jeu vidéo, l'interaction reste similaire" détaille-t-elle. "Votre enfant attend de vous que vous l'écoutiez, que vous le regardiez, que vous vous intéressiez à ce qu'il fait".

L'addiction n'est pas liée à la pratique, par contre, on note des comportements d'isolement avec certains jeux, précise-t-elle. Il faut alors chercher les causes de cette volonté d'isolement. Le jeu est juste l'outil. "Il faut se poser la question du pourquoi un jeu en particulier a de tels effets ?"

S'y intéresser et cadrer

Cadrer l'usage, diversifier les jeux, limiter le temps, savoir s'arrêter sont autant de paramètres à développer dans le cadre familial.
Pour cela, tous les spécialistes confondus recommandent aux parents de ne pas interrompre leur enfant au milieu d'une partie, de définir des règles et des limites de temps avec lui et même de jouer ou discuter de ses jeux favoris. Un accompagnement vigilant pour permettre aux jeunes de développer leur attention ou même leur acuité visuelle en se faisant plaisir.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité