Laurent Gerra: “J'ai commencé il y a 30 ans à Lyon. Chaque jour, je me dis que c'est une chance !”

Laurent Gerra s'offre une tournée pour son anniversaire / © France 3 RA
Laurent Gerra s'offre une tournée pour son anniversaire / © France 3 RA

Du lundi 7 au mercredi 9 octobre, Laurent Gerra est sur la scène du Radiant-Bellevue, à Caluire, près de Lyon. L'humoriste aindinois a débuté à Lyon il y a 30 ans... et s'offre une tournée anniversaire pour fêter ses 50 ans. Elle a débuté voilà deux ans. 

Par Dolores Mazzola

Originaire de Mézériat, dans l'Ain, l'humoriste Laurent Gerra s'est rendu célèbre par ses imitations de personnalités politiques et de célébrités, de personnalités du monde du spectacle et de la télévision. En trois décennies, il est devenu l'un des humoristes préférés des Français. 

Étudiant à Lyon, Laurent Gerra a fait ses premiers pas sur scène dans des cabarets-théâtres. Il a notamment débute sur les planches d'un Café-Théâtre lyonnais en 1989 : l'Accessoire. Son tout premier spectacle s'intitulait alors : "Paf dans la gueule !". Deux ans plus tard, il monte à Paris et officie au cabaret Don Camilo. Cette même année, grâce à l'entremise d'une chanteuse lyonnaise célèbre, Mick Micheyl, disparue au printemps dernier, il fait ses débuts à la télévision dans l'émission de Pascal Sevran "La Chance aux chansons". La chanteuse était d'ailleurs la marraine de scène de Laurent Gerra. Ce dernier a ensuite également commencé à travailler avec Jacques Martin et Virginie Lemoine. En 1997, le duo qu'il forme avec Virginie Lemoine reçoit le Molière du meilleur spectacle à sketchs. Télévision, scène, radio ... Laurent Gerra est un humoriste applaudi par des millions de Français. Un homme-orchestre n'hésite pas à parler de ses attaches régionales. A tel point qu'il s'est offert une institution gastronomique, le restaurant Leon de Lyon. 


Pour fêter ses 50 ans, Laurent Gerra eu l'idée d'une tournée. Elle a démarré il y a deux ans. Le spectacle du jeune quinquagénaire s'intitule "Sans modération" et revisite certains de ses sketchs cultes. 


B.Bourgeot: L'humoriste préféré des Français a le bon goût d'être rhônalpin. A partir de ce lundi soir et pour trois jours, vous êtes au Radiant-Bellevue, à Caluire, près de Lyon. Une tournée pour fêter votre anniversaire, 50 ans... 
L.Gerra: " J'ai commencé à Lyon, il y a 30 ans. Ce sont de beaux souvenirs. J'étais à la fac à Lyon et je faisais du café-théâtre, à L'Accessoire. C'est vraiment ici que j'ai commencé. J'ai voulu refaire, l'année dernière, quelques salles qui m'avaient accueilli à Lyon et à Paris depuis mes débuts."

BB: Une vraie cure de jouvence ...
LG: "C'est vrai que c'est très émouvant pour moi de repartir sur les routes. J'ai toujours été sur les routes mais quand on revient dans la région, on a toujours un petit pincement au coeur."

BB: Quel est le fil rouge de cette tournée ? Il y a derrière vous un décor de loge...
LG: "On a refait l'arrière-scène. Enfin c'est Stéphanie Jarre qui m'a demandé quel était mon univers. Je lui ai dit que depuis 30 ans, mon univers c'est les arrières-scènes des théâtres et les théâtres. J'invite le spectateur à venir dans ma loge et je retrace quelques moments de ma vie... je ne raconte pas ma vie mais c'est prétexte à faire certains sketches."

BB: Vous ne racontez pas votre vie mais on voit un petit film de vous à 5 ans et vous chantez "Les Bals Populaires". Vous qui êtes très pudique, vous avez osé ... 
LG: "J'avais pas mal d'archives personnelles. Sur une chanson de Serge Lama, les ballons rouges... j'invite à faire partager ces moments mais (contrairement à la chanson) j'ai eu une enfance plutôt heureuse. Et comme je le disais j'ai eu la chance d'avoir commencé il y a 30 ans pile ici à Lyon. Chaque jour je me dis que c'est une chance".

BB: Et vous avez la chance aussi de pouvoir faire revivre ceux qui nous ont quitté. Aznavour, Hallyday, Jean d'Ormesson....
LG: "C'est vrai. C'est toujours émouvant pour moi de pouvoir les faire revivre parce qu'ils avaient une importance dans la vie et une importance dans le coeur des Français. On est aussi là pour ne pas les oublier."

BB: Vous allez continuer à imiter Jacques Chirac ?
LG : "Pas encore dans le spectacle. Il faut trouver un angle."

BB: Dans ce spectacle, il y a des fidèles que vous aimez garder.
LG : "Bien sûr, Céline Dion, Francis Cabrel... François Hollande maintenant ... mais vous savez, en France les hommes politiques, même quand ils ne sont plus là, même quand ils ont pris une veste, ils reviennent. Je le fais à la pêche, et puis je fais Sarko qui s'emmerde et qui regarde la télé... Ils sont toujours là, ils sont toujours bien présents. "

BB ; Vous imitez mais vous chantez aussi. C'est important pour vous. Il y a des musiciens derrière vous..
LG :" J'ai toujours chanté, j'ai toujours été entouré de musiciens. Quand j'avais cinq ans, mon grand-père était président de la fanfare et c'est lui qui m'a fait monter sur scène. C'est vrai que j'ai toujours aimé la musique et les musiciens. J'ai six musiciens exceptionnels que j'ai voulu garder même si la tournée est un peu plus resserrée. J'ai toujours le décor, les écrans avec des choses que l'on projette. Mais je tenais absolument à la présence de musiciens. Je ne veux pas de bande son derrière. C'est la vie la musique."

BB : Trois soirs à Caluire...
LG : "et on remet ça en juin... parce qu'on aime bien !" (les 18 et 19 juin 2020)


 

Laurent Gerra : "Sans Modération" au Radiant Bellevue (Caluire)

Sur le même sujet

Les + Lus