Le "tueur de DRH" transféré en unité psychiatrique près de Lyon

Incarcéré depuis sa mise en examen pour assassinats et son parcours meurtrier entre le Haut-Rhin, la Drôme et l'Ardèche, Gabriel Fortin a été placé ce 3 février 2021 en unité psychiatrique. Il a été transféré au Vinatier, près de Lyon, sur décision préfectorale. 

Gabriel Fortin, l'ingénieur au chômage qui a tué une conseillère de Pôle Emploi à Valence et une de ses anciennes DRH en Ardèche le 28 janvier 2021, a été hospitalisé d'office en unité psychiatrique près de Lyon. "Le tueur de DRH" comme il est surnommé, a été transféré ce mercredi 3 février, à l'hôpital psychiatrique du Vinatier de Bron, "sur décision préfectorale", indique l'AFP.

Possible "danger pour lui-même"


La préfecture de la Drôme confirme avoir pris cette décision d'hospitaliser d'office ce Nancéen de 45 ans en unité spécialisée. Cette décision fait suite à une demande "de l'établissement pénitentiaire dans lequel il était détenu", au vu "d'éléments qui faisaient penser qu'il pouvait être un danger pour lui-même".

Rappelons que lors d'une perquisition menée le 28 janvier au domicile de Gabriel Fortin à Nancy, les enquêteurs ont retrouvé deux lettres adressées à des proches, dont la teneur permet de déduire une volonté de l'auteur de mettre fin à ses jours.

Le meurtrier présumé toujours mutique

Depuis sa garde-à-vue, Gabriel Fortin reste silencieux. Le procureur de Valence, Alex Perrin, a confirmé à l'AFP, que Gabriel Fortin n'avait d'ailleurs pas été réentendu par le juge d'instruction depuis sa mise en examen le 30 janvier pour "assassinats".

Célibataire sans enfants, ce Nancéen de 45 ans a été arrêté à Valence le 28 janvier après avoir tué par balles une conseillère Pôle Emploi du centre de Valence, et la directrice des ressources humaines de l'entreprise Faun, à Guilherand-Granges en Ardèche, où il avait travaillé entre 2008 et 2010. L'enquête confiée à la PJ de Lyon a, depuis, permis d'établir un lien avec un autre meurtre de DRH, commis dans le Haut-Rhin deux jours plus tôt.