Les membres d'une association kurde de Lyon violemment agressés dans leur local

Publié le Mis à jour le

Vers 14 h samedi 3 avril à Lyon, 4 membres de l'association culturelle kurde Mesopotamia ont été sauvagement agressés par un groupe de personnes s'exprimant en turc. Le conseil démocratique kurde en France dénonce une nouvelle "attaque fasciste" des "loups gris", groupuscule ultranationaliste turc.

C'est une véritable expédition punitive qui s'est abattue sur 4 membres de l'association culturelle kurde Mesopotamia. Alors qu'ils se trouvaient dans leur local de la place Mazagran (7eme arrondissement), ils ont été violemment agressés par un groupe de gens cagoulés, munis de battes de baseball et, selon certaines sources, d'armes blanches. 

Quatre blessés

Les quatre victimes seraient actuellement soignées dans deux hôpitaux lyonnais. La gravité de leurs blessures n'est pas établie pour l'heure, l'association parlant de blessures graves, les sources policières étant plus nuancées.

Les agresseurs, que les proches des victimes estiment à au moins 20 personnes s'exprimaient en turc. Les enquêteurs disent ne disposer à l'heure actuelle d'aucune certitude quant à la nationalité des agresseurs.

Pour les victimes, un coup des "loups gris"

Pour le conseil démocratique kurde en France (CDK-F), il ne fait aucun doute que ces personnes sont des "loups gris", un groupuscule ultranationaliste turc proche du parti turc d'extrême droite MHP, lui-même étroitement associé au parti du président turc Erdogan.

Il faut dire que dans la nuit du 20 au 21 mars dernier, après un rassemblement de soutien au peuple kurde place Bellecour à Lyon, la porte du local de l'association Mesopotamia avait été l'objet de graffitis : on y trouvait notamment les 3 croissants (logo du parti d'extrême droite MHP) les initiales RTE (comme Recep Tayyip Erdogan, le président turc) et la mention en turc "soyez intelligents", que les intéressés ont compris comme un avertissement du genre "faites attention à vous".

Un "pogrom" anti-arménien en octobre à Décines

Le 28 octobre dernier, les "loups gris" s'étaient illustrés dans la Métropole et ses environs en s'en prenant aux arméniens, autre cible notoire du régime d'Ankara, qui refuse de reconnaître le génocide de 1915. 

Près de 250 personnes avaient alors défilé à Décines (Métropole de Lyon) puis Vienne (Isère) en scandant des slogans hostiles au Arméniens. Une démonstration unanimement attribuée aux "loups gris", dénoncée par la préfecture qui avait fait intervenir la police, et par la Licra qui, criant au "pogrom anti-arménien", avait saisi la justice.

Suite à cela, le mouvement avait été dissous en France en novembre 2020, mais les associations jugées génantes pour le régime d'Ankara, et donc ciblées par ces "loups gris", estiment que rien n'a changé. Le communiqué du CDK-F du 3 avril ne dit pas autre chose :

Cette dernière attaque est entièrement orchestrée par les services de renseignements turcs afin de semer le chaos sur le territoire national. Nous alertons les organisations de la société civile sur cette menace grave que semblent ignorer les services de renseignement français qui n’ont rien fait pour empêcher cette attaque.

Communiqué du CDK-F du 3 avril 2021

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité