Lyon : l'alerte pollution passe au orange

Seules les vignettes Crit'Air de 1 à 3 seront acceptées / © Joël Philippon/PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP
Seules les vignettes Crit'Air de 1 à 3 seront acceptées / © Joël Philippon/PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

La circulation différenciée est instaurée sur la Métropole de Lyon après une nouvelle aggravation de la pollution aux particules ainsi qu'une réduction de la vitesse. L'arrêté du préfet du Rhône prend effet à partir du 1er janvier à 5h.

Par Myriam Figureau

L'alerte pollution aux particules fines est montée d'un cran ce mardi 31 décembre passant de jaune à orange.
Un seuil suffisant pour que le Préfet de région, Pascal Mailhos, prennent des mesures contraignantes.

Ainsi seuls les véhicules possédant la vignette Crit'Air 1, 2 ou 3 pourront circuler sur la plupart des voies des communes de Lyon, Villeurbanne et Caluire. 
Le périphérique, l'A6 et l'A7 "métropolitaines " sont exclus de ce périmètre ainsi que les accès aux parcs-relais de la métropole. Les véhicules d'urgences et de secours ne sont pas concernés.

De plus la vitesse est abaissée de 20 kms/h sur les axes où elle est autorisée à 90 (70 km/h maximum sur les tronçons limités à 80 km/h).
 


Ces mesures principales prennent effet le 1er janvier à 5h du matin. Pour être sur de rentrer sain et sauf chez soi, préférez donc un taxi ou un véhicule avec chauffeur : ceux là sont également autorisés et en pleine forme pour conduire!

Lundi, la préfecture avait déjà pris un arrêté d'"information-recommandation " sur le bassin lyonnais et nord-Isère. 

Selon les services de la Métropole de Lyon, le dispositif a démontré son efficacité lors de précédents pics de pollution puisque le trafic avait baissé de 10% et les émissions de NO2 de 6%. Ces mesures sont en effet accompagnées de minutes de gratuité sur les Velo'V (30 mns) et sur les voitures électriques Bluely (1heure de gratuité).
De leur côté les TCL mettent à disposition un ticket spécial au tarif de 3 euros pour voyager toute la journée.

 

Zone à Faible Emission

Une sorte de "répétition" bien involontaire pour la Zone de Faible Emission (ZFE) mise en place le 1er janvier par la Métropole de manière permanente sur la quasi totalité de la commune de Lyon, Villeurbanne, Bron et Vénissieux ainsi que Caluire. La ZFE exclut les poids-lourds et les véhicules utilitaires portant des vignettes Crit'Air 4 et 5. 

L'objectif de cette zone d'exclusion étant de diviser par deux le nombre de personnes exposée à la pollution de l'air. On estime à 14 000 le nombre d'habitants de la Métropole "surexposés au dyoxide d'azote.

Sur le même sujet

Les + Lus