L'alerte jaune pollution déclenchée à Lyon et en nord-Isère

Un précédent épisode de pollution sur Lyon début décembre 2019 / © Photo : Maxime Jegat/PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP
Un précédent épisode de pollution sur Lyon début décembre 2019 / © Photo : Maxime Jegat/PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Le préfet d'Auvergne-Rhône-Alpes a déclenché ce lundi 30 décembre une alerte à la pollution aux particules fines dans le bassin lyonnais et celui du nord-Isère. L'alerte n'est accompagnée d'aucune mesure contraignante pour le moment.

Par Myriam Figureau

Pascal Mailhos préfet de la région Rhône-Alpes a activé le niveau d'"info-recommandation" pour un épisode de pollutions aux particules fines qui s'est déclenché ces dernières heures dans la métropole lyonnaise et au-delà, dans le bassin du nord-Isère. 

A ce stade aucune mesure contraignante comme la réduction de la vitesse, n'est prise. Mais le Préfet pourrait augmenter l'alerte si l'épisode "venait à gagner en intensité", précise le communiqué de la Préfecture. 
 
Explication, que l'on trouve sur le site de Atmo-Auvergne-Rhône-Alpes : le retour à des conditions météorologiques très stables a conduit à une dégradation de la qualité de l'air dès dimanche, aggravée ce lundi et qui pourrait encore se détériorer mardi. Ce qui explique le déclenchement de la vigilance jaune. 

Pendant cette alerte, la vigilance est demandée aux personnes vulnérables. Il leur est recommandé de limiter leurs déplacements notamment sur les grands axes routiers. 
L'éco-buage ou le brûlage à l'air libre sont également interdits.
Enfin le communiqué de la préfecture de région rappelle aussi aux collectivités territoriales et organismes de transports qu'ils peuvent "rendre temporairament gratuit le stationnement résidentiel" ou "pratiquer les tarifs les plus attractifs"

Sur le même sujet

Les + Lus