Lyon : l'appel au secours des buralistes, privés de presse nationale depuis 1 mois

A Lyon comme dans d'autres villes de France, les marchands de presse ne reçoivent plus la majorité des journaux et magazines nationaux, suite à un mouvement social d'ouvriers du livre. Jeudi 11 juin, les buralistes ont dénoncé une situation de "chaos" pour leurs entreprises.

"Si cela continue, tous les kiosques vont fermer", s'inquiète le président de la fédération des distributeurs indépendants de journaux et magazines Culture Presse.
"Si cela continue, tous les kiosques vont fermer", s'inquiète le président de la fédération des distributeurs indépendants de journaux et magazines Culture Presse. © Alexandre Marchi / Maxppp

Après le confinement, le coup de grâce pour les bureaux de presse? A Lyon comme dans d'autres villes de France, suite à un mouvement social, aucun journal national n'est distribué depuis un mois. Les marchands de presse voient leur chiffre d'affaires s'effondrer.

 

"Chaos total"

Les vendeurs de journaux indépendants ont dénoncé, jeudi 11 juin, le "chaos total" régnant à Lyon et Marseille où aucune presse nationale n'est distribuée depuis début mai, en raison du conflit chez le distributeur Presstalis, en voie de démantèlement. "Si cela continue, tous les kiosques vont fermer" dans ces villes, s'est inquiété Daniel Panetto, président de la fédération des distributeurs indépendants de journaux et magazines Culture Presse. Lors d'une rencontre avec des journalistes organisée devant un kiosque du centre-ville, M. Panetto a relevé la "discrimination" dont souffrent les habitants de Lyon et Marseille faute "de ne plus avoir accès à la presse" nationale.

 

Les maisons de presse disparaissent

Selon M. Panetto, 740 kiosques et maisons de la presse ont mis définitivement la clef sous la porte en France au cours des quatre premiers mois de l'année, contre 579 pour toute l'année 2019. Sa fédération regroupe 22.000 entreprises sur tout le territoire français - dont 550 sur Lyon. Selon Françoise Josse-Valla, directrice régionale Sud-Est de Culture Presse, la vente de journaux et magazine représentent de 70% à 80% du chiffre d'affaires de ses adhérents. "Ceux qui font tabac s'en sortent mieux" toutefois. "Ce sont déjà les marchands de journaux qui ont le plus souffert pendant le confinement. Mais, au-delà, ce qui est terrible, c'est la perte d'habitude d'aller au kiosque", concurrencé par la livraison à domicile et la lecture sur internet, a analysé la responsable.

 

Presstalis en difficulté

Cet arrêt de la distribution est du à un mouvement de grève et de blocage d'ouvriers du livre, qui dénoncent la décision du tribunal de commerce de Paris de placer en redressement judiciaire le principal distributeur de presse en France, en liquidant ses filiales régionales. Aujourd'hui, sans reprise de la distribution annoncée, les kiosquiers et autre vendeurs de journaux demandent l'aide du ministère de la Culture et la mise en place de plan relais de distribution... Ils ne voient toujours pas d'issue à cette crise et beaucoup risquent de baisser le rideau. C'est la première fois de l'histoire que la distribution de la presse est interrompue aussi longtemps à Lyon.      

                       

Reportage de Valérie Benais et Vincent Diguat

durée de la vidéo: 02 min 18
Bureaux de presse

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
médias économie social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter