Lyon : Christian Têtedoie, élu cuisinier solidaire de l'année par le Gault et Millau

Malgré la crise Covid et la fermeture des restaurants en France depuis plusieurs mois, le guide gastronomique Gault et Millau a désigné jeudi soir, 10 décembre, les cuisinier et pâtissier de l'année. Le guide entend soutenir une profession durement éprouvée par la crise sanitaire.

Lyon : Christian Têtedoie, élu cuisinier solidaire de l'année par le Gault et Millau 2021 (photo d'archives)
Lyon : Christian Têtedoie, élu cuisinier solidaire de l'année par le Gault et Millau 2021 (photo d'archives) © MAXPPP

"On maintient le palmarès par solidarité avec l'ensemble de la profession qui souffre énormément, mais qui est toujours debout et qui se bat. Il faut la soutenir", a déclaré Zakari Benkhadra, nouveau directeur général du guide France. Le palmarès a été dévoilé sur les réseaux sociaux, crise sanitaire oblige. 

Un nouveau trophée 2021 a été crée, celui de "cuisinier solidaire". Il a été attribué au chef lyonnais Christian Têtedoie, qui forme des jeunes cuisiniers en les aidant matériellement à s'installer. Le chef étoilé, dont le restaurant gastronomique est installé sur les hauteurs du 5e arrondissement, contribue à améliorer le quotidien des patients du Centre Léon Bérard en cuisinant pour eux depuis maintenant deux ans.

Durant le confinement, il a préparé entre 700 et 900 couverts pour le personnel soignant et les malades de ce centre spécialisé dans la lutte contre le cancer.

"C’est un trophée qui me touche beaucoup parce que tout ce que je fais ici a du sens. Mon investissement depuis de nombreuses années a été mis en lumière avec cette pandémie du Covid-19. Chaque jour, je m’emploie à donner un petit peu plus de bonheur aux patients et aux soignants", a réagi le chef lyonnais auprès des organisateurs. "Je voudrais partager ce trophée avec mon chef Christophe Carlier qui m'accompagne chaque jour à Léon Bérard depuis mi-mars." Le chef a également mis en place une structure pour aider les jeunes cuisiniers à s'installer. 

 

C'est Maxime Laurenson et son restaurant Rustique dans le quartier d’Ainay à Lyon, a décroché le trophée de "Grand de demain"

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société gastronomie coronavirus/covid-19