Cet article date de plus de 5 ans

Lyon : un crêpe noir sur la Fête des Lumières

La ville de Lyon a annoncé ce matin l'annulation des festivités autour de la Fête des lumières. Elle a choisi d'en faire un moment d'hommage aux victimes des attentats de Paris le 8 décembre. Les Lyonnais sont invités à exprimer un message d'unité et à faire de cette date un acte de résistance.
La ville de Lyon maintient sa projection géante des toiles de maîtres sur les quais.Le travail de Daniel Knipper servira de base à un hommage aux victimes des attentats de Paris.Les noms des victimes de Paris défileront sur la colline de Fourvière.
La ville de Lyon maintient sa projection géante des toiles de maîtres sur les quais.Le travail de Daniel Knipper servira de base à un hommage aux victimes des attentats de Paris.Les noms des victimes de Paris défileront sur la colline de Fourvière. © Droits Réservés à La Ville de Lyon, aux concepteurs et producteurs des œuvres 2015 / Daniel Knipper / Production : GL Events Audiovisual
Gérard Collomb en parle comme d'un "crêve-coeur". Une décision "douloureuse pour nous tous "mais dictée par la sagesse". Il l'a prise après les attentats de Paris mais aussi en visionnant les dernières images de l'opération anti-terroriste de St-Denis qui indiquait un danger persistant. Le sénateur maire ne pouvait décemment maintenir l'événement sans rien changer au programme initial alors que le pays est toujours en état d'urgence.

Il a confirmé ce midi que la fête des lumières ne pouvait donc se dérouler "sous sa forme festive habituelle". Mais il a dit aussi "ne pas vouloir renoncer totalement à un événement aussi emblématique pour la ville, aussi constitutif de son identité".

 "Nous allons donc transformer la Fête des Lumières en hommage aux victimes des attentats de Paris"   

 


La Fête des Lumières sera donc limitée cette année au seul 8 décembre et à quelques animations ponctuelles pour limiter les rassemblements massifs sur des sites où la sécurité ne pouvait être garantie.

"Ce sera notre façon, explique Gérard Collomb, d'exprimer un hommage fort aux victimes des attentats". 200 000 lumignons seront distribués aux enfants des écoles mais aussi vendus aux Lyonnais pour venir en aide aux victimes d'attentats et à l'association "Rêves d'enfants".

L'édition de la Fête des Lumières 2015 revêtira donc une forme plus symbolique, d'une grande sobriété, dans un contexte de particulière gravité. Les animations prévues cette année seront purement et simplement reportées à décembre 2016 pour être "reproduites à l'identique".

Un message politique 

Au-delà de la volonté exprimée de protéger les Lyonnais du danger, Gérard Collomb a aussi voulu donner une dimension plus politique à son annonce. Il s'est défendu de donner pour autant raison aux terroristes.

"Ce que veulent les terroristes, c'est avant tout semer la discorde, nous opposer les uns aux autres, créer des fractures dans notre société entre les populations. C'est  uniquement en renonçant à cela que nous leur donnerions raison"... 


Les Lyonnais, en faisant scintiller 200 000 lumignons à leur fenêtres le 8 décembre, sont donc invités à exprimer, au delà de l'hommage aux victimes des attentats de Paris, "un profond message d'unité". Et incidemment à faire de cette date un acte de résistance.

durée de la vidéo: 03 min 22
G.Collomb explique pourquoi il annule la Fête des Lumières

Le plateau explicatif de Julien Sauvadon dans le 12/13 :
durée de la vidéo: 01 min 53
La Fête des Lumières 2015 annulée ©France 3 RA

Michel Delpuech , préfet de région, explique que la sécurité de 4 jours de Fête des Lumières ne pouvait être aujourd'hui garantie :
durée de la vidéo: 02 min 51
Annulation de la Fête des Lumières : la réaction du préfet de région


La réaction d'Yves Théoleyre, président du club des partenaires de la Fête des Lumières :  
durée de la vidéo: 01 min 20
Fête des Lumières : la réaction du club des partenaires


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture fêtes locales