Lyon : “Gobbee Bike“ renonce à ses vélos en libre-service pour ”vandalisme et vols”

"Gobbee.Bike", le vélo en libre-service déployé à Lyon, met définitivement pied à terre. La société, qui prétendait révolutionner les trajets quotidiens, renonce définitivement à la France à cause "du vandalisme et des vols". De fait, ses 400 vélos avaient déjà quasiment disparu des rues de Lyon.  

Par Philippe Bette

En décembre 2017, la société hong-kongaise créee par un français prétendait avoir déployé 400 vélos à Lyon. Mais difficile de vérifier ce chiffre puisque à peine mis en service, les vélos jaunes de "Gobbee.bike" avaient très vite disparu de la circulation , au point qu'il était difficile de s'en procurer encore un trois mois plus tard. 


Le système de partage fonctionnait en libre-service à partir de la géo-localisation sur son téléphone, mais sans borne et donc sans verrouillage, contrairement au Vél'ov. Rendant le système très flexible mais aussi très vulnérable.      

La société a annonçé samedi soir qu'elle arrêtait son expérience en France, à cause "de trop nombreux vols et dégradations"."Des actes de vols, recels de vol et de détériorations n'ont fait que s'amplifier, devenant le nouveau passe-temps d'individus, le plus souvent mineurs, encouragés par des contenus largement diffusés et partagés sur les réseaux sociaux", explique Gobbe.bike, a-t-elle déploré dans un communiqué.

La société indique qu'elle remboursera les usagers sous 10 jours ouvrés s'ils ont encore du crédit utilisateur inutilisé : "Nous avons remboursé l'intégralité des cautions et crédit remboursables des utilisateurs. Le remboursement apparaîtra sous 10 jours ouvrés sur le compte bancaire
ayant servi lors de votre inscription", ajoute la société dans un message à destination de ses clients publié sur son site internet.



               

Sur le même sujet

La Poste se réorganise en Savoie et Haute-Savoie

Les + Lus