A Lyon, les guides conférenciers manifestent à l'occasion des journées du patrimoine

Les guides conférenciers sont la voix, l'incarnation des visites du patrimoine, mais également les oubliés de la crise du Covid-19. Ils manifestent à Lyon place Bellecour, samedi 19 septembre, à l'occasion des Journées du Patrimoine.

Les guides-conférenciers d'Auvergne-Rhône-Alpes manifestent samedi 19 septembre à Lyon, à l'occasion des Journées du Patrimoine, pour réclamer plus d'aides pour leur profession.
Les guides-conférenciers d'Auvergne-Rhône-Alpes manifestent samedi 19 septembre à Lyon, à l'occasion des Journées du Patrimoine, pour réclamer plus d'aides pour leur profession. © FTV
A Lyon place Bellecour les manifestants n'étaient pas nombreux, une dizaine, pour faire entendre leurs revendications samedi 19 septembre: les guides-conférenciers de l'association Grenat, seule association professionnelle représentant ce métier dans la région, étaient venus avec leurs masques de rigueur, mais avec une croix-bleue posée dessus.

Ils avaient déjà manifesté le 23 juillet, avec déjà le même masque barré.

A Lyon, l'association regroupe entre 30 et 50 membres.
 

Plus de touristes, plus de travail



Laurence, depuis le confinement et le mois de mars, a "très peu" travaillé: "Normalement en septembre, on travaille beaucoup beaucoup. Il nous est resté quelques petites choses, mais peu de groupes qui constituent normalement l'essentiel de notre travail en septembre."

La perte d'activité est réelle pour ces professionels de la visite touristique.
 

"On est les oubliés du patrimoine"


La plupart des guides-conférenciers sont indépendants, et très souvent micro-entrepreneurs. Ceux qui sont sous contrat avec l'Office du tourisme de Lyon ont pu bénéficier du chômage partiel. "Mais je tiens à attirer l'attention sur le fait que la plupart des institutions en France ne jouent pas le jeu. Les offices du tourisme n'ont plus de service de guides conférenciers" précise Laurence.

Elle regrette que les micro-entrepreneurs n'aient accès à "aucun fonds de solidarité". "On est un peu les oubliés du patrimoine" lance-t-elle.

Après le confinement, les visites guidées de l'Office du Tourisme de Lyon avaient redémarré le 02 juin dernier avec le port du masque obligatoire et le respect des conditions sanitaires.

Les visites guidées de Lyon assurées par les guides-conférenciers d'Only-Lyon reprennaient également, du Vieux-Lyon à la Croix-Rousse en passant par l'Hôtel-Dieu ou Fourvière.
 

Le touristime chute de 50%



La profession réclame que le fonds de soutien pour les indépendants soit étendus au-delà de mai 2021, et pour les salariés, qu'ils puissent avoir accès au chômage partiel.

En France, les recettes touristiques internationales, entre janvier et juin 2020, ont baissé de 50% avec 12,3 milliards € contre 25,5 milliards € l'an passé.

Depuis 20 ans, le Bureau des Guides de Lyon accueille chaque année près de 120.000 visiteurs. Une trentaine de guides-conférenciers diplômés accueillent les touristes, avec 9 langues proposées dont le russe, le danois et le japonais.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société journées du patrimoine culture patrimoine