• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Lyon : les lycéens tentent de se coordonner et reconduisent leur mouvement

24 lycées réunis en assemblée générale à la Bourse du travail à Lyon / © V.Benais
24 lycées réunis en assemblée générale à la Bourse du travail à Lyon / © V.Benais

Réunis en assemblées générales , les élèves de 24 lycées de Lyon ont voté la reconduite des blocages à partir du 10 décembre. Après plusieurs jours d'actions et de tensions autour de nombreux établissements, le mouvement lycéen cherche à s'organiser. 

Par Alexandra Marie

Des élèves de 24 lycées réunis à la Bourse du travail de Lyon ont voté la reconduite des blocages d'établissements à partir du lundi 10 décembre et pendant une semaine. 

Après plusieurs jours de heurts aux abords de nombreux établissements de l'agglomération lyonnaise, le mouvement cherche à se coordonner. 

"Toute la semaine il ya eu des blocus, des arrestation,beaucoup de casse. et aujourd'hui avec les profs, avec les syndicats, on a une manifestation plus organisée et on peut faire passer notre message" explique un élève de première au lycée Lamartière à Lyon 8e.

L'union nationale des lycéens et les jeunes communistes avaient appelé à se rassembler place Jean Macé à Lyon dans le 7e arrondissement. 
La CGT quant à elle a proposé au cortège de se retrouver à la bourse du travail en Assemblée Générale. 
 

Contre la réforme du bac et Parcoursup 


Au coeur des débats, les moyens d'actions et la nécessité de s'organiser pour se faire entendre au delà des blocages. 

Certains regrettent le climat de violences de ces derniers jours et d'autres concèdent que ces heurts participent à la pression exercée sur le gouvernement. 

Ces lycéens, rejoints par des syndicats enseignants et des fédérations de parents d'élèves s'opposent à la réforme du Bac et à la plateforme Parcoursup, jugée trop sélective pour accéder à l'Université. 
 
Le reportage de Valérie Benais et Aude Henry : 
  Les intervenants :   
1) Felicia, éléves du lycée Amère -Bourse (Lyon ) 
2) Paul Depasquale, surveillant lycée Robert Doisneau (Vaulx-en-Velin) 
3) Samuel Delor, enseignant lycée marc Seguin (Venissieux)  
4) Laura Pfister , Vice-présidente de l'Union nationale des lycéens (UNL)
5) Sami éléve du lycée Ampère (Lyon)
   


 

Sur le même sujet

Les gilets jaunes d’Aurillac n’iront pas à Paris pour l’acte IV

Les + Lus