Lyon: une pétition contre Permigo adressée à Gérard Collomb

L'entreprise lyonnaise PermiGo, reprise en mai 2017 par le groupe Arcan, connaît de nouvelles difficultés. Cette auto-école low cost, placée en redressement judiciaire, avait alors été reprise. Aujourd'hui une pétition circule car les élèves ont payé et rien n'est fait.  

L'entreprise lyonnaise PermiGo, reprise en mai 2017 par le groupe Arcan, est en proie à de nouvelles difficultés. Cette auto-école low cost, placée en redressement judiciaire, avait été reprise avec la promesse d'honorer les contrats passés avec les clients. Quelques mois plus tard, désenchantement, les élèves devaient payer à nouveau.
Aujourd'hui, une pétition circule à l’initiative des "Victimes du redressement de PermiGo". Elle a déjà recueillie plus de 500 signatures. Elle sera ensuite adressée au ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, et au ministre de l'intérieur, Gérard Collomb. 

Plus de 500 signatures en deux jours. Une pétition créée à l’initiative des "victimes de PermiGo" prend de l’ampleur sur change.org.
L’auto-école en ligne avait été reprise par le groupe Arcan en mai 2017. Le repreneur s’était alors engagé à reprendre la formation des anciens élèves. Pourtant, rapidement, les anciens clients devaient repayer pour obtenir leur formation (voir notre article du 18 janvier 2018).

Des clients qui sont jeunes, peu argentés et qui ont besoin d'obtenir le permis de conduire comme tous les autres jeunes. Ils dénoncent "un chantage de la part des repreneurs" et un "permis de conduire pris en otage par PermiGo et Arcan". La pétition est adressée à Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur, à Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière ainsi qu’à Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité