Lyon : une commémoration du 8 Mai 1945 en petit comité

Ce samedi matin, la traditionnelle cérémonie commémorative de la victoire du 8 mai 1945 s'est déroulée au Parc de la Tête d'Or de Lyon. Une cérémonie qui se déroule en petit comité en raison du contexte sanitaire. 

Une cérémonie commémorative en petit comité ce samedi 8 mai 2021 à Lyon sur l'Île du Souvenir (Parc de la Tête d'Or)
Une cérémonie commémorative en petit comité ce samedi 8 mai 2021 à Lyon sur l'Île du Souvenir (Parc de la Tête d'Or) © A.Henry

La cérémonie du 76ème anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945 a débuté à 10h30 au pied du monument aux morts sur l'Île du Souvenir. Plusieurs représentants et élus sont présents au Parc de la Tête d'Or pour cette occasion, dont le maire de Lyon Grégory Doucet et le préfet du Rhône Pascal Mailhos.

En raison du contexte sanitaire, cette cérémonie traditionnelle a rassemblé moins d'une trentaine de personnes pour cette commémoration de l'armistice du 8 mai 1945. Critiques dans l'opposition municipale. 

Une commémoration sur fond de polémique

L'absence des élus de l'opposition lors de cette cérémonie en petit comité a été vivement critiquée par Yann Cucherat, conseiller municipal d'opposition à la ville. Le président du groupe Pour Lyon a dénoncé des arguments "inéquitables" à travers un communiqué daté du 7 mai. Yann Cucherat "regrette la non-invitation des élus d’opposition à la cérémonie de commémoration du 8 mai au parc de la Tête d’or." Et l'élu explique : "Cette manifestation rassemble traditionnellement les représentants des formations politiques lyonnaises, majorité comme opposition. Malgré notre sollicitation, notre participation a été refusée." Yann Cucherat souligne que cette cérémonie est "un moment de mémoire et d’union qui dépasse les sensibilités politiques".  L’ancien candidat aux élections municipales s’interroge aussi sur la participation du maire à des manifestations et à des événements publics.

Il évoque notamment la présence de Grégory Doucet aux Subsistances le 6 mai dernier lors d'un événement qui a rassemblé "plus de 30 personnes dans un huis-clos". Le maire de Lyon avait participé à la présentation de l'opération "On sème". "Deux jours plus tard, sous couvert du protocole sanitaire, le Maire nous refuse l’invitation au monument aux morts situé au parc de la Tête d’Or pourtant situé en extérieur," déplore Yann Cucherat qui évoque un "manque de cohérence".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
seconde guerre mondiale culture histoire hommage société