Lyon : Les voisins se mobilisent dans les quartiers via un site internet dédié

Le site internet de proximité mesvoisins.fr lance des délégués Covid pour venir en aide aux personnes fragiles ou nécessiteuses à l'échelle d'un quartier. 
Une bonne partie des aides des délégués covid consiste à faire les courses pour des personnes malades qui ne peuvent se déplacer
Une bonne partie des aides des délégués covid consiste à faire les courses pour des personnes malades qui ne peuvent se déplacer © DR / Maximilian Gödecke
Il n’y a pas de temps à perdre : le réseau mesvoisins.fr met les bouchées doubles depuis l’annonce du reconfinement. Forts de l’expérience de la première vague du printemps, les acteurs solidaires se mobilisent pour aider les autres dans le cadre du quotidien. Et pour aller un cran plus loin, le réseau instaure les «délégués Covid». Kesako ? Un super voisin qui ne se contente pas de petits coups de main, mais qui accompagne les personnes qui en ont besoin.
Ces délégués sont des voisins très impliqués. Leur missions : «faire les courses pour les personnes vulnérables, imprimer des attestations, mais avant tout et surtout remonter le moral de ses voisins», explique Alexia Mainnemare, l’une des responsables du réseau monté il y a trois ans.

Donner un peu de son temps

"Un coup de téléphone quotidien, pour des gens qui vivent seuls, ça ne paraît rien mais c'est essentiel"
"Un coup de téléphone quotidien, pour des gens qui vivent seuls, ça ne paraît rien mais c'est essentiel" © DR

«Un coup de fil quotidien, un échange de recettes ou des jeux de sociétés en ligne, ce sont autant de petites choses qui peuvent aider à «tenir» et sur lesquelles se concentrent aujourd’hui ces volontaires qui ont répondu à l’appel du site mesvoisins.fr.
Dans la région lyonnaise et les départements limitrophes, une quarantaine de personnes déjà référencées ont été contactées dès mercredi soir aussitôt après l’annonce du confinement par le président de la République. Pour s’assurer d’aucun risque d’abus de faiblesse de la part d’un voisin, a fortiori s’il est «délégué Covid», les voisins sont authentifiés géographiquement. «On cherche des gens qui sont dans un périmètre donné, proches les uns des autres», détaille  Alexia, l’une des cinq permanentes du site.

Un voisinage de cisrconstance qui se développe dans des quartiers à dimension humaine

Les voisins vivent dans un rayon à dimension humaine qui englobent un millier de personnes au maximum. Exemple, à Lyon, sont pris en compte les voisins dans un secteur de 1 à 2 km2. A la campagne ou dans une petite ville, le rayon atteint 3 à 5 km depuis son habitation.
Pour garantir le respect des règles de distanciation et les normes sanitaires, tout est fait pour éviter les contacts directs. Les interventions se font par téléphone, par internet ou tous les réseaux qui permettent une proximité. «Parmi les aides, les courses pour des personnes fragiles, malades ou pas, qui ne peuvent ou ne préfèrent pas sortir, l’aidant collecte les listes puis apporte les denrées et articles demandés en se faisant rembourser après la livraison sur le pas de la porte».
Les délégués covid peuvent multiplier les soutiens en fonction des besoins exprimés par leurs voisins. Le petit coup de fil quotidien, écouter, échanger des recettes de cuisine, faire des jeux de société en ligne, font partie de la palette d'outils à la disposition des voisins. L’important est de soutenir des gens qui pourraient basculer au fur et à mesure des semaines de solitude dans une déprime voire une dépression.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets