Maison Lejaby: une nouvelle ère pour la lingerie régionale?

Ce jeudi 3 décembre fera date dans l'histoire de la maison Lejaby, en effet une boutique de la marque régionale ouvre dans le centre de Lyon. Dans le même temps la marque de lingerie est lancée sur internet.  

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Ce nouvel élan de la maison Lejaby est impulsé par son nouveau patron: Jean d'Arthuys, un PDG nommé en septembre dernier.
La maison lyonnaise de lingerie corsetterie est, depuis octobre 2014, propriété d'Impala, la société d'investissement de Jacques Veyrat. Un propriétaire qui a fixé au tout nouveau directeur une "feuille de route" exigeante!
Jean d'Arthuys, ancien Pdg de la chaîne Paris Première et ex membre du comité exécutif du FSI (banque publique Bpi), a totalement repensé le modèle économique de l'entreprise, il a installé de nouvelles équipes.

De nouvelles boutiques en 2016
A Lyon, la Maison Lejaby ouvre donc, ce jeudi, sa première boutique. Le prochain magasin sera Parisien, il est programmé pour le second semestre 2016. Le déploiement devrait ensuite se poursuivre au rythme de deux ou trois adresses par an, dans de grandes métropoles françaises et européennes. 

Une présence en ligne et via le réseau existant 
Le site Internet marchand est actif depuis le 1er décembre 2015, mais la Pme continuera à miser sur son réseau de points de ventes de proximité. Cette présence chez les détaillants et grands magasins en France mais aussi à l'étranger, permette à la marque d'assurer sa visibilité, selon Jean d'Arthuys. 

Nouvelle adresse pour le siège en 2017
L'entreprise dispose à Rillieux-la-Pape, adresse de son siège actuel, d'un espace qui permet la mise au point, la réalisation et la fabrication des toutes les premières séries. Là, dix modélistes et vingt couturières travaillent dans des locaux adaptés mais devenus trop grand. En effet, désormais, l'entreprise, n'emploie plus que 150 collaborateurs, aussi, l'arrivée à échéance du bail locatif, en 2017, sera l'occasion de déménager. Le PDG assure que la marque restera, néanmoins, dans l'agglomération lyonnaise.