MÉTÉO. Neige et grand froid : cinq conseils pour ne pas arriver en retard au boulot

De la scène culte des "Bronzés font du ski" aux récits dépités de collègues et d'internautes, on a tous une histoire à raconter quand la voiture est gelée au petit matin. On vous donne cinq petits conseils pour réussir à partir du bon pied.

Ce matin, vous êtes sorti de chez vous comme d'habitude. Et comme d'habitude, vous vous êtes dirigé vers votre voiture. Mais, ce matin, elle ne s'ouvre pas. Le gel de la nuit empêche l'ouverture des portières.

Le sèche-cheveux

Si vous êtes organisé, vous avez gardé sur vous un aérosol dégivrant que vous avez eu la précaution de ne pas laisser dans la boîte à gants ! Sinon, pour éviter la galère d'Angy qui est passée par le coffre, "les voisins ont dû se poser pas mal de questions", vous pouvez utiliser un sèche-cheveux. Ne tentez pas de forcer, au risque de détériorer les joints en caoutchouc. Pas la peine, non plus, de mettre de l'eau chaude. Au risque de se retrouver bien gêné, comme Gérard Jugnot dans la scène culte des "Bronzés font du ski". "Vous êtes en train d'uriner sur ma voiture ! Ha pardon, j'ai la même là-bas, même couleur… Je termine ?"

Prendre le temps

Émilie, notre collègue, est arrivée à la bourre au boulot ce matin. "Après l'avoir longuement déneigée, ma voiture ne pouvait pas bouger". Les freins étaient bloqués. Un grand classique en ces périodes hivernales, selon les sites internet spécialisés. Seule solution, laisser tourner le moteur à petit régime, allumer le chauffage et patienter.

Pourtant, le thermomètre de ma voiture indiquait +60°. Faut dire qu'elle est ancienne !

Emilie, collègue de la rédaction

Il est prudent également de ne pas serrer son frein à main. Il vaut mieux passer la première. Si vous avez des vitres électriques, pas de panique si elles restent coincées. Ne forcez pas l'ouverture. Là encore, un peu de patience, avec le chauffage, elles finiront par se dégeler.

Gratter le pare-brise

La gendarmerie du Rhône a publié sur les réseaux sociaux quelques conseils bien utiles pour éviter l'accident, et accessoirement une amende de 90 euros.

En cas de pare-brise entièrement givré, ne mettez pas d'eau chaude. Vous risquez le choc thermique et des fissures. Prenez le grattoir qui, lui, peut rester dans la boîte à gants, et prenez votre courage à deux mains !

Si vous êtes du genre prévoyant, vous avez installé la veille une bâche ou un morceau de carton sur le pare-brise.

Chaînes et équipements spéciaux

Vous avez enfin réussi à démarrer ? Alors, bonne route, mais soyez prudent. La préfecture de la Loire rappelle "la vigilance jaune neige/verglas". "Nous vous conseillons vivement de vous munir de vêtements chauds, de nourriture et d'un téléphone portable chargé avant de prendre la route" est-il écrit dans un message, des fois que vous restiez bloqué quelque part.

Sachez également que loi montagne impose désormais les pneus neige. Pour éviter cet achat, vous pouvez vous contenter de "dispositifs amovibles antidérapants" que vous garderez dans le coffre en cas d'intempéries comme les chaînes à neige métalliques ou les chaussettes textiles.

Se renseigner sur l'état du trafic

Vous avez sorti le gros blouson et les gants. Vous avez bien fait ! Mais avant de partir, consultez les sites inforoutes, comme celui de Bison futé.

Si le chemin vous semble périlleux, vous pouvez encore vous orienter vers les transports en commun. Mais, là aussi, anticipez ! Les trains, par fortes neiges ou grand froid, sont amenés à réduire leur vitesse, voire à rester à l'arrêt. La SNCF met régulièrement à jour les informations liées aux conditions de circulation de ses trains.