Bannière résultats municipales

Municipales 2020. Lyon : la nette victoire de Grégory Doucet (EELV) au second tour

Lyon passe au vert : la victoire de Grégory Doucet (EELV) est très nette avec plus de 50% des voix. "Lyon a choisi l'écologie" a-t-il déclaré. Pour Gérard Collomb: "On revient dans 6 ans et hop, on reprend tout".
 

A Lyon, le taux de participation dans le département du Rhône est de 16,6%.
A Lyon, le taux de participation dans le département du Rhône est de 16,6%. © R Quadrini / Max PPP
Grégory Doucet arrive en tête des élections municipales à Lyon avec 52,4% des voix au second tour. 
 

"Lyon a choisi l'écologie"


"Bravo. Bravo à vous" sont les premiers mots du futur maire écologiste de Lyon, à destination des militants. 

Dans son discours, Grégory Doucet annonce: "Lyon est au rendez-vous, nous sommes au rendez-vous. Lyon a choisi  l'écologie. Lyon est faite de cette étoffe dont sont tirés les rêves. Le rêve n'est plus suspendu dans les airs. Lyon est redevenu terrestre. Nous allons faire ce que nous avons dit. Rien ne se fera sans les Lyonnaises et et les Lyonnais. Rien ne se fera contre les Lyonnaises et les Lyonnais. Nous vivons un moment historique. Je voudrais d'abord remercier toutes celles et tous ceux qui ont rendu cela possible."

Il insiste sur le fait que l'économie et l'écologie ne sont pas irréconciliables.

Depuis la fin de l'après-midi, toute l'équipe EELV s'était rassemblée dans un bar Ninkasi du 7e arrondissement de Lyon dans le quartier de Gerland. Le discours se préparait dans la salle de concert le Kao. Sur les visages, de très nombreux sourires.

Le discours a été écrit dans l'après-midi. Grégory Doucet n'est sorti qu'un court moment de la salle pour passer un coup de fil à un membre de sa famille: "Regardez la télé" disait-il.

 

Une faible participation


A 20 h, le taux d'abstention à Lyon, tous quartiers confondus, atteint 62,3%, contre 61,1% au 1er tour.

A 17h dans le Rhône, la participation était plus faible qu'au premier tour : 32% seulement de votants, contre 35,4% au 1er tour à la même heure.
 

Les résultats du second tour


"On revient dans 6 ans et hop, on reprend tout"

En fin d'après-midi, une scène presque surréaliste. Gérard Collomb tout sourire a ouvert la porte de son bureau à nos équipes. Il était aux côtés de Yann Cucherat, et de François-Noël Buffet.

Visiblement détendu, il réagit à une éventuelle vague verte dans "sa" ville: "Ce sera le pendant d'une poussée au niveau national. Est-ce qu'il y a une poussée ? Est-ce qu'il n'y a pas de poussée ? On n'en sait rien. En tout cas, nous, s'il y a une poussée, on revient dans 6 ans et hop, on reprend tout !"

Il a également réagi sur le fort taux d'abstention: "On ne peut pas dire que les gens se soient bousculés. Ils avaient pris la bonne distance pour venir."

C'est vers 11h que Gérard Collomb est arrivé à pied à son bureau de vote du 5e arrondissement de Lyon. Il était accompagné de son dauphin Yann Cucherat. Devant les nombreux journalistes il a évoqué "beaucoup d’émotions". Il quittera son siège après ces élections. C'est donc "une photo historique" a-t-il lancé avec un sourire.

Pour Daniel Navrot, politologue : "Il a arrêté, c'est fini pour lui. Humainement, cela reste important."

 

CARTES. Les votes par arrondissement


 

Le vote écologiste est nettement majoritaire dans le 1er, 3e, 4e,7e,8e et 9e arrondissement de Lyon.
Le vote écologiste est nettement majoritaire dans le 1er, 3e, 4e,7e,8e et 9e arrondissement de Lyon. © FTV



Grégory Doucet a voté


En milieu de journée, Grégory Doucet est allé voter à Lyon en vélo. Il porte un masque dès son arrivée, entouré de nombreux journalistes. Il prend le temps d'échanger quelques mots avec l'équipe bénévole d'assesseurs. "Beaucoup de gens sont venus voter depuis ce matin?" demande-t-il. "Euh, ça vote un petit peu oui. On manque de scrutateurs, mais vous allez être occupé ce soir je pense?"

Le candidat répond en rigolant: "Oui je pense."

 

Les résultats des autres listes par arrondissement

© FTV

 

© FTV


 

Les résultats du premier tour


Le 15 mars dernier, la participation était très faible avec une abstention de  61%. 

Gréogory Doucet est arrivé en tête au 1er tour des élections municipales de Lyon, le 15 mars dernier.
Gréogory Doucet est arrivé en tête au 1er tour des élections municipales de Lyon, le 15 mars dernier. © FTV


Les alliances et les surprises de la politique


Entre les 2 tours, les surprises ont été nombreuses à Lyon.
 
► Gérard Collomb était initialement le candidat LREM pour la présidence de la métropole de Lyon. Son investiture a finalement été retirée après l'annonce de son alliance avec Les Républicains. Le maire sortant achève son 3e mandat en tant que maire de Lyon.

En vertu de cette alliance, Gérard Collomb s’est donc effacé derrière le candidat de droite pour la métropole de Lyon, François-Noël Buffet, tandis que pour la mairie de Lyon, c’est le candidat LR Étienne Blanc qui a laissé sa place en tête de liste à Yann Cucherat, le protégé de Gérard Collomb. Il a débuté sa carrière politique en 2014. En menant la liste LREM au 1er tour des municipales, il a récolté 14% des voix. 

► Georges Képénékian espérait créer la surprise face à ses adversaires: il était le seul à n'avoir pas participé au jeu des alliances.

► Grégory Doucet, favori des sondages, menait la liste "Ensemble, l’écologie pour Lyon" rassemblant EELV et des listes de gauche: PS, PCF, Génération-s, Nouvelle Donne, Place publique, et La France Insoumise. Grégory Doucet est pour sa part également candidat dans le 3e arrondissement de Lyon.

Pour élire le maire de Lyon: un système complexe.

La ville de Lyon présente un système électoral complexe depuis 1982, comme à Paris et Marseille.  Chaque électeur vote pour son maire d'arrondissement (un "secteur électoral" en jargon administratif !). 
Quand une liste remporte un arrondissement, elle décroche la moitié des sièges de son arrondissement. Les listes qui ont dépassé les 5% de voix ainsi que la liste qui est arrivée en tête se partagent l’autre moitié des sièges à la proportionnelle.
Les conseillers municipaux des 9 arrondissements votent ensuite pour désigner le maire de la ville. 

Chaque arrondissement dispose d’un nombre de conseillers différents. Les 3e et 8e sont les plus importants: 12 conseillers chacun. 
Ce dimanche, 221 conseillers doivent donc être élus. Et 73 siégeront à la fois dans leur mairie d’arrondissement et à la mairie de Lyon en tant que conseillers municipaux. 

Ce sont ces 73 conseillers municipaux qui désigneront le futur maire de Lyon.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections europe écologie les verts
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter