Olympique Lyonnais : Gérald Baticle remplace Sylvinho à la tête de l'équipe première

Sylvinho a été démis de ses fonctions d'entraineur de l'Olympique Lyonnais le 7 octobre 2019. / © Tobias SCHWARZ / AFP
Sylvinho a été démis de ses fonctions d'entraineur de l'Olympique Lyonnais le 7 octobre 2019. / © Tobias SCHWARZ / AFP

Moins de 24 heures après la défaite de l'Olympique Lyonnais sur la pelouse de Saint-Etienne (1 à 0) en match de clôture de la 9e journée de Ligue 1, le club a annoncé "une procédure pouvant aboutir à la rupture du contrat de travail de Monsieur Sylvio Mendes Campo Júnior".

Par Stéphane Moccozet

Lundi soir, l'Olympique Lyonnais a annoncé dans un communiqué laconique que le Brésilien Sylvinho était démis de sa fonction d'entraîneur de l'équipe première. Cette décision intervient au lendemain de la défaite de l'OL dans le derby contre Saint-Etienne (1 à 0), la 4e en 9 journée de championnat de Ligue 1.

"L’OL a décidé de mettre en œuvre une procédure pouvant aboutir à la rupture du contrat de travail de Monsieur Sylvio Mendes Campo Júnior", peut-on lire dans le texte publié par le club. "Pendant le déroulé de cette procédure l’entraînement sera assuré par Monsieur Gérald Baticle sous la direction du directeur sportif Juninho".
Arrivé à l'intersaison pour succèder à Bruno Génésio, Sylvinho affiche un maigre bilan à la tête de l'OL. Déjà, lors des matches de préparation organisés avant la début du championnat de France de football, Lyon s'était imposé une seule fois (Arsenal) pour quatre défaites (Servette, Genoa, Liverpool et Bornemouth). Après un départ tonitruant en Ligue 1 (victoire 3 à 0 à Monaco puis 6 à 0 contre Angers), on pouvait penser que l'équipe était lancée. L'euphorie est vite retombée. Depuis, Lyon ne s'est plus imposé en championnat (4 nuls et 3 défaites). 

Parallèlement, en Ligue des Champions, sous la houlette du technicien brésilien, l'Olympique Lyonnais a concédé un match nul à domicile contre le Zenith Saint-Petersbourg et il est allé chercher un précieux succès sur la pelouse de Leipzig lors de la 2e journée. Un sursaut qui n'aura pas suffi, la défaite dans les dernières minutes à Geoffroy-Guichard, dimanche soir, contre les Verts a sans doute scellé le sort de celui qui est arrivé dans les valises de Juninho, le 28 mai 2019. 

Pointant à la 14e place de Ligue 1 avec seulement 9 points pris en 9 journées, on est loin du compte pour le président du club. Dimanche soir, après la défaite dans le derby, Jean-Michel Aulas s'en remettait d'ailleurs à son directeur sportif pour la suite des événements : "arithmétiquement, ce n'est pas suffisant, il faut qu'on réfléchisse et que Juni nous dise ce qu'il a envie de faire". 

Sur le même sujet

Les + Lus