L'orage de grêle plombe l'économie locale dans le sud-ouest de la métropole de Lyon

© P.E Riffaud
© P.E Riffaud

Deux jours après le déluge de grêle, les estimations des dégâts se poursuivent dans le sud-ouest de la métropole de Lyon. Les conséquences sont économiques avec d'importantes pertes dans les productions agricoles. A Feyzin, un pépiniériste pourrait perdre 7 à 800.000 euros de chiffre d'affaires.

Par Aude Henry

D'énormes masses de grêlons sont encore visibles, prises dans les filets des installations de la pépinière. Des arbres déracinés, et à perte de vue, sur 20 hectares, des rangées de plantes défeuillées et de pots cassés.
Deux jours après le déluge orageux qui s'est abattu ce 15 juillet au sud-ouest de Lyon, un pépiniériste installé à Feyzin fait ses comptes. Pierre de Prémaré, le propriétaire, estime que 600.000 plants ont été touchés par la grêle. Un tiers de cette production devait être expédié ces jours-ci dans les jardineries de Rhône-Alpes et de France.
 

Dégâts orage de grêle, suite



Le compte des pertes économique s'annonce d'ores et déjà monstrueux : "Ce serait déjà beau si on perdait moins de 50% de notre chiffre d'affaires de l'automne. Cela représente vite 7 à 800.000 euros de chiffre d'affaires de perdu d'ici le 31 décembre", précise Pierre de Prémaré.
Faute d'arbustes à expédier dans les jardineries, les cinquante-cinq salariés pourraient être confrontés à des mesures de chômage technique. Une quinzaine d'emplois saisonniers sont menacés.
 
600.000 plants touchés par la grêle dans cette pépinière de Feyzin


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus