“Pas de rose à la Saint-Valentin” : une fleuriste lyonnaise s'engage pour l'environnement

pas de rose rouge pour la saint-Valentin
pas de rose rouge pour la saint-Valentin

#pasderoserougealasaintvalentin : ce hashtag fait florès sur les réseaux sociaux à la veille de la fête des amoureux. Les défenseurs de l'environnement de On est prêt le relaient pour lutter contre le bilan carbone des fleurs importées. Une fleuriste lyonnaise propose des alternatives séduisantes.

Par Sandra Méallier

Il n'y pas que les roses rouges, dans la vie... Et même pas le jour de la Saint-Valentin ! C'est le message que veulent faire passer les militants du mouvement "On est prêt", avec le hashtag #pasderoserougealasaintvalentin. Pour lutter contre le réchauffement climatique, plus question d'acheter en plein hiver des fleurs cultivées à l'autre bout du monde et importées dans des avions réfrigérés 

C'est aussi le credo de Fleurs d'ici, une plateforme internet qui réunit horticulteurs et fleuristes, afin de proposer des fleurs garanties 100% locales et de saison, réduisant ainsi les impacts environnementaux de la filière. Perrine Xavier, fleuriste à Lyon, adhère à ce site de vente en ligne et au Collectif de la Fleur française.

Anémones, tulipes, oeillets...

Dans son atelier, nommé "Brontie" et situé en Presqu'île, Perrine ne propose pas de rose. Mais elle a composé un bouquet spécial Saint-Valentin, dans les notes rouges bien sûr ! Pour les amoureux qui sont aussi amoureux de la planète, la brassée baptisée "To the moon and back", rassemble anémones, tulipes, oeillets niçois, orge et avoine séchés, eucalyptus et laurier-tin... Des fleurs et des graminées toutes cultivées dans la région lyonnaise et du Midi.

Si vous voulez offrir des fleurs le 14 février, il existe donc des fleurs françaises et de saison : les renoncules, le giroflée, le muflier, les camélias, le mimosa peuvent avantageusement remplacer les traditionnelles roses.

1 bouquet de roses importées = 1 vol Paris-Londres

En effet, le bilan carbone de la rose en hiver est énorme : selon "On est prêt", un bouquet de roses rouges importées équivaut à 1 trajet Paris-Londres en avion. En 2009, 600 millions de roses ont été vendues en France, dont 3 à 5% pour la Saint-Valentin... Une pollution évitable.

Et c'est aussi vrai le reste de l'année. Perinne Xavier, fleuriste engagée dans le mouvement "slow flower" (inspiré du "slow food" qui prône le local et de saison pour les denrées alimentaires), assure pouvoir se fournir en fleurs locales 8 mois de l'année. En région lyonnaise, elle trouve des pivoines, des dahlias, des alstroemerias, des hortensias, des tournesols... Les autres variétés proviennent d'horticulteurs du sud de la France, pour des bouquets éthiques !
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus