Relaxé par la Cour d'appel de Lyon, le Cardinal Barbarin va de nouveau présenter sa démission au Pape

"Je vais de nouveau remettre ma charge d'archevêque de Lyon entre les mains du Pape François" a déclaré ce jeudi 30 janvier Mgr Philippe Barbarin. Quelques heures plus tôt, le primat des Gaules a été relaxé en appel des faits de non-dénonciation des agressions pédophiles de l'ex-père Preynat. 

Lyon 28 novembre 2019 -Le cardinal Philippe Barbarin sort de Cour d'appel de Lyon
Lyon 28 novembre 2019 -Le cardinal Philippe Barbarin sort de Cour d'appel de Lyon © PHOTOPQR/MAXPPP
Le Cardinal Barbarin va, de nouveau, présenter sa démission. Le primat des Gaules a fait une courte déclaration devant la presse, ce jeudi 30 janvier, quelques heures après sa relaxe prononcée par la Cour d'appel de Lyon.

"Avec sérénité, ce midi, j'ai pris acte de la décision de la Cour d'appel de Lyon, qui a déclaré que je ne suis pas coupable de ce dont on m'accusait", a entamé l'archevêque de Lyon, absent au délibéré rendu en tout d'après-midi. Condamné en première instance à six mois de prison avec sursis pour non-dénonciation des agressions pédophiles commises par l'ex Père Preynat, Mgr Philippe Barbarin est donc relaxé en appel.
 
durée de la vidéo: 01 min 18
Mgr Barbarin va présenter sa démission


"Cette décision permet de tourner une page. Et pour l'Eglise de Lyon c'est l'occasion d'ouvrir un  nouveau chapitre. C'est pourquoi je vais de nouveau remettre ma charge d'archevêque de Lyon, entre les mains du Pape François. Naturellement si le Saint-Père souhaite me voir, je me rendrai à Rome. En mars dernier, il avait réfusé ma démission, en acceptant que je me mette en retrait pendant la durée de la procédure judiciaire. Maintenant, je peux paisiblement lui renouveller ma demande" a poursuivi le Cardinal lors de cette allocution.

L'archevêque de Lyon a, pour terminer, rappeler qu'il continue "à prier, quoitidiennement, pour les victimes et les familles". Et de conclure : "Priez pour moi, pour le diocèse de Lyon que j'aime tant, pour chacun des habitants de cette région. Pour, comme le demande le Seigneur, que tous soient un". 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société justice