• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Retour sur le 4 janvier 1966 : incendie et explosion de la raffinerie de Feyzin

© DR
© DR

Le 4 janvier 1966, il y a tout juste 50 ans, la raffinerie de Feyzin aux portes de Lyon était ravagée par un gigantesque incendie qui a entraîné des explosions successives. Le drame avait causé la mort de 18 personnes, dont 11 pompiers. Des cérémonies en hommage aux victimes auront lieu aujourd'hui.

Par dm

Trois cérémonies sont prévues ce matin
Ce lundi matin, à 10h15, une cérémonie d'hommage aux pompiers morts lors de cette catastrophe a lieu au cimetière de Loyasse, dans le 5e arrondissement de Lyon, en présence du préfet du Rhône, Michel Delpuech. A 11h30, une cérémonie a également lieu à la stèle de Feyzin, toujours en présence du préfet. Enfin, une inauguration de l'exposition "Mémoire d'une catastrophe à Feyzin" est prévue à 12h30 dans la salle des fêtes de la commune du sud lyonnais.


4 janvier 1966 : une erreur de manipulation sur le site de la raffinerie... et une tragique réaction en chaîne
Archives / © dr L'accident a débuté par une fuite de propane, à la suite d'une manipulation pendant un entretien de routine sous une sphère de stockage. Le gaz s'est répandu à l'extérieur de l'enceinte de la raffinerie et jusqu'à une route proche. L'incendie s'est déclenché par le contact de la poche de gaz avec un véhicule circulant sur cette route. Cet incendie a entraîné les explosions successives des sphères de stockage de propane. Cet accident industriel majeur s'est soldé par un lourd bilan humain et matériel. Tout a débuté par une fuite de propane à la suite d'une opération de routine. La catastrophe a coûté la vie à 18 personnes. Parmi les victimes : sept pompiers de Lyon, quatre pompiers de Vienne, deux employés de la raffinerie, trois employés d’une entreprise sous-traitante, un employé d’une société voisine et le conducteur qui a échappé aux barrages routiers et provoqué la fatale réaction en chaîne ...

L'incendie a également fait une centaine de blessés et de nombreux dégâts matériels sur le site ainsi qu’à l’extérieur de l'établissement. Au total, près de 1500 habitations et autres constructions ont été affectées par les explosions. Cette catastrophe industrielle est une des plus meurtrières dans la France de l'après-guerre. De ce drame, l’une des catastrophes les plus marquantes de l'histoire industrielle récente, naîtra une "culture du risque industriel"... 

Les images d'archives 

 

Mick Micheyl : le parcours

Les + Lus