Rilleux-la-Pape (Rhône) : une soirée de tensions entre jeunes et forces de l'ordre

Lundi 20 avril, vers 21 heures, des heurts ont éclaté entre une trentaine d'individus et les forces de l'ordre à Rilleux-la-Pape, dans le Rhône. Un écho aux tensions survenues à Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine) après un accident de moto impliquant la police, samedi 18 avril

© Valérie Riffard/FRANCE 3 AUVERGNE
Mobilier urbain, pots de fleurs et abris bus dégradés, véhicule de police attaqué, poubelles incendiées, nécessitant l'intervention à plusieurs reprises et en plusieurs endroits des sapeurs-pompiers du SDIS 69... 
La soirée a été agitée lundi soir, sur la commune de Rilleux-la-Pape. 

Les faits se sont déroulés à partir de 21 heures. Un appel donné à Police secours a indiqué que des jeunes étaient en train de monter des barricades, au carrefour des avenues du Mont Blanc et de l'Europe. Des effectifs de police sont dépêchés sur place. Un véhicule de service a été attaqué, sa vitre brisée, par un groupe composé d'une trentaine d'individus. Des jeunes pour la plupart mineurs et mobiles. Des renforts policiers ont convergé vers la zone de tension, avant d'aboutir à une dispersion par lacrymogène, plus de deux heures après le début de l'intervention. Aucun blessé n'est à déplorer. 
 

Une vengeance des "camarades" de Villeneuve-la-Garenne 

Le maire est en colère.
Alerté par les forces de l'ordre, il s'est rendu sur place, constater les faits et les dégradations. 
Il confie ne pas bien saisir la teneur de ces violences, qui auraient un lien avec un accident de moto survenu samedi 18 avril, à Villeneuve-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine, impliquant la police. Des heurts avaient alors éclaté dans un quartier de la ville, les témoins de la scène contestant la version des faits. 

De tels actes pourquoi ? pour venger leurs camarades de Villeneuve, qu'ils ne connaissent pas ? qu'ils n'ont jamais vus ? pour un accident avec une moto visiblement volée, impliquant un jeune qui n'était pas en règles ? C'est un déchaînement de violences contre la République. Si demain ces jeunes tombent malades, ils seront contents de trouver de l'aide. 

Alexandre Vincendet déplore que le confinement ne soit pas pleinement respecté dans certains quartiers de la ville. Il rappelle que toute sortie doit être justifiée. 
 

Un appel à la responsabilité des parents

Alexandre Vincendet demande, sans concession, l'arrestation des auteurs des faits, et s'en remet à la justice. L'élu pense avoir identifié certains d'entre eux, ajoutant que "ce sont toujours les mêmes individus". Certains auraient d'ailleurs été arrêtés à plusieurs reprises pour non respect des règles de confinement au cours de ces dernières semaines. 

Enfin, le maire de la ville, excédé des faits de délinquance à répétition, entend porter plainte, au nom de la ville. Il en appelle même à la responsabilité des parents des jeunes impliqués dans les violences qui ont émaillé la nuit dernière : "Qu'ils dénoncent leurs enfants. Car les parents sont au courant de ce qu'ils font" clame-t-il. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité