Taylor Swift : Brunch, apéros secrets... avant le concert de la chanteuse, des fans lyonnaises surfent sur le phénomène

À deux semaines du concert de Taylor Swift au Groupama Stadium, des fans lyonnaises de la chanteuse profitent de l'engouement autour de l'artiste pour fédérer les swifties et organiser d'autres évènements. Le week-end du 2 et 3 juin, plus de 100 000 spectateurs de France et d'ailleurs sont attendus à Lyon.

C'est la chanteuse de tous les records, Taylor Swift se produit deux soirs dans la capitale des Gaules, au Groupama Stadium, les 2 et 3 juin 2024.
À deux semaines des concerts, les "swifties" (comprendre sa communauté de fans) se préparent.

À Lyon, Caroline et Lucie sont, elles aussi, swifties, elles profitent de l'engouement pour la chanteuse pour organiser des évènements à thèmes en rapport avec le "Eras Tour".

Une communauté de fans venus de France et d'ailleurs

Devant son miroir, Caroline Fazeli, fondatrice de "Lyon Wine Tasting", essaye sa tenue pour le concert. Robe rose à paillettes et bottines de cow-boy scintillantes, "Taylor Swift, c’est une très bonne excuse pour porter des paillettes, avoue-t-elle en souriant, dans la vie quotidienne, je n'en porte pas."

Les fans ne se préparent pas à aller voir un simple concert, certes le spectacle dure plus de 3 heures mais c'est surtout l'univers de l'artiste qui les enthousiasme. "Taylor Swift, dans son concert, il y a plusieurs Era (époque en français) Chaque "era" correspond à un album avec une ambiance, un thème spécifique et...des paillettes ou des sequins," explique Caroline.

Cette Lyonnaise d'adoption ne peut cacher une pointe d'accent américain quand elle s'exprime. Sur sa page Facebook, elle affiche fièrement ses 6,5K d'abonnés, tous swifties, comme elle. À l'annonce de la venue de la chanteuse à Lyon, il y a plus d'un an, elle a créé cette page. Installée dans les pentes de la Croix-Rousse, Caroline fédère la communauté des fans lyonnais. "Quand j’ai vu, début janvier, qu’il y avait des groupes pour Paris, pour les autres villes, mais pas à Lyon, je me suis dit que le mieux c’est de le créer moi-même." 

 Garden party et autobus

Car en plus d’être une swiftie, Caroline est aussi une entrepreneuse. "C’est vraiment pour aider les gens qui viennent à Lyon voir Taylor Swift et pour moi, c’est l’opportunité de montrer Lyon et vendre mes évènements."
Avant les concerts, Caroline propose à ses clients, principalement des Américains, un brunch et un accompagnement en bus jusqu’au stade. “C’était une opportunité immanquable parce que les swifties, c'est vraiment une communauté très fidèle, très sociable, très ouverte pour faire des choses ensemble, et j'ai tout de suite deviné qu'il y aurait surtout des Américains”. Déjà 200 personnes se sont inscrites.
Pour découvrir Lyon et ses spécialités, ils auront à débourser entre 50 et 300 euros par personne. 

D’autres fans prévoient quant à eux des événements gratuits, quiz musicaux, karaoké ou encore atelier pour confectionner des bracelets d'amitié. Lucie Bouvier est responsable à "La Commune"dans le 7e arrondissement de Lyon. Elle le décrit comme un lieu d'expériences à vivre ensemble. "C’est l’occasion de toucher une nouvelle cible, une nouvelle clientèle qui ne connaît pas forcément notre lieu, explique-t-elle, cela permet de se faire connaître encore un peu plus du grand public et donc des swifties."

Un raisonnement pragmatique que ne renierait pas Taylor Swift. Les recettes du "Eras Tour" pour la chanteuse américaine se chiffraient déjà à 1 039 740 988,54 millions de dollars en décembre 2023 dont plus de 700 millions de dollars de bénéfices. My Taylor is very rich!  

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité