Touchés par une maladie, huit platanes du parc de la Tête d'Or vont être abattus

Publié le
Écrit par LR avec MA
Huit platanes du parc de la Tête d'Or à Lyon vont être abattus car ils sont victimes d'un champignon mortel.
Huit platanes du parc de la Tête d'Or à Lyon vont être abattus car ils sont victimes d'un champignon mortel. © Frédéric Llop / FTV

Le chancre coloré est un champignon qui attaque les platanes. Huit arbres situés au parc de la Tête-d’Or à Lyon vont être abattus. Nous avons suivi une partie de ce tronçonnage qui vise à éviter toute contamination avec les autres arbres.

Pour abattre ces platanes enracinés à Lyon depuis près de deux siècles, les  élagueurs des espaces verts de la ville, sont juchés à plus de 30 mètres du sol. Préserver l'environnement de ces géants contaminés est leur mission. Ils tronçonnent, avec délicatesse, ces arbres malades dans le respect des règles de lutte contre le chancre coloré. Ce champignon est mortel pour tous les platanes, car il provoque des lésions au niveau de l'écorce et entraîne un dessèchement progressif.  

C'est par les racines que se transmet cette maladie. Pour stopper la propagation de l'infection, tous les arbres de la même espèces, dans un rayon de 35 m autour, doivent disparaitre. Adieu ces platanes du Parc de la Tête d'Or, ils seront bientôt remplacés par de nouveaux venus aux essences plus adaptées au réchauffement climatique. 

Depuis 1993, 333 platanes ont été abattus au parc de la Tête d'Or. Victimes tardives d'un phénomène apparu en 1944, au moment de la Libération.  Originaire du continent américain, cette maladie aurait été introduite en France à Marseille durant la seconde guerre mondiale à partir de caisses de munition en bois infectées. Elle s'est depuis étendue à différentes régions du Sud de la France. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.