Vaulx-en-Velin : un front commun contre l'insécurité et la violence

© France 3 RA
© France 3 RA

Violences, insécurité ... les dernières semaines ont été agitées sur la commune de Vaulx-en-Velin. Ce mardi 12 juin, une semaine après la convocation en urgence d'un conseil municipal, la mairie a décidé de réagir. Un "Plan Local d'Actions de Prévention de la Délinquance" a été signé.

Par Dolores Mazzola

Ce mardi 12 juin, la Métropole de Lyon, la préfecture Auvergne Rhône-Alpes ainsi que la municipalité de Vaulx-en-Velin ont décidé de signer un plan de prévention. Son objectif: permettre un nouveau traitement des incivilités et de la violence dans la cité vaudaise. Les dernières semaines ont été émaillées d'incidents et de violences. Coups de feu, actes de violences jusque dans une cour d'école, agressions dans le quartier du Mas du Taureau, vandalisme et autres dégradations, commissariat de police caillassé  ... une escalade de violences et autant de faits inquiétants pour les habitants de cette commune de l'est lyonnais. 

Autour de la maire PS de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy, les services de l'Etat - 12/6/18 / © France 3 RA
Autour de la maire PS de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy, les services de l'Etat - 12/6/18 / © France 3 RA

Un plan local de prévention de la délinquance était prévu depuis des mois. La signature aujourd'hui de ce document en présence des autorités et de tous les services de l'Etat se veut un signal fort, une réponse rapide aux récents événements et un message politique.

La maire Hélène Geoffroy a également renouvelé auprès du ministre de l'Intérieur sa demande d'expérimenter la police de sécurité du quotidien. Une demande qui trouve aujourd'hui un écho favorable auprès des autorités préfectorales.



Dans une semaine, les recrutements de policiers municipaux vont débuter. L'objectif étant de doubler les effectifs. La Métropole prendra en charge les aménagements urbains à proximité des écoles.
Enfin, à l'occasion de cette signature, la municipalité de Vaulx-en-Velin a présenté son nouveau système de vidéoprotection. Ainsi, d'ici la fin de l'année, 80 caméras seront installées sur toute la ville et directement connectées à l'hôtel de police.

A lire aussi

Sur le même sujet

Suicide d'une employée mucinipale à Chambéry : la famille dénonce un harcèlement au travail

Les + Lus