• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A Villeurbanne, les familles évacuées de leurs immeubles retournent chez elles

© Yannick Kusy/France 3 RA
© Yannick Kusy/France 3 RA

Une quinzaine de personne a été évacuée de leur immeuble samedi 12 août 2017, à Villeurbanne, dans le Rhône, après la découverte d'importantes fissures sur la façade du bâtiment. Lundi, un troisième immeuble était évacué. Jeudi 17 août 2017, ils ont été autorisés à retourner chez eux. 

Par C.C

La décision de l'expert est tombée jeudi 17 août 2017. Les fissures présentes dans les immeubles situés entre les numéros 179 et 183 du cours Emile Zola, à Villeurbanne, sont sans danger. Il n'y aucun risque d'effondrement.

Par conséquent, les familles des trois immeubles évacués samedi 12 août et lundi 14 août 2017 sont autorisées à retourner chez elles. Ce jeudi 17 août en milieu d'après-midi, les familles rejoignaient déjà leur appartement tandis que la police retirait les barrières de sécurité. Richard Llung, adjoint au maire de Villeurbanne en charge de l'urbanisme était présent sur place pour rassurer les habitants. 

"Un manque de communication"


Ces fissures ont été provoquées par les travaux effectués à proximité. Joint au téléphone par France 3 Rhône-Alpes, monsieur Lavigne, directeur de l'entreprise SLC Pitance en charge des travaux explique que le chantier avait été mis en pause pour le week-end du 15 août. Le pompage de l'eau avait été arrêté consciemment, le terrassement étant terminé. La hausse du niveau de l'eau qui inquiétait les riverais et les pompiers le 12 août était donc considéré comme normal. 

Ce dernier s'excuse d'un "manque de communication".

A Villeurbanne, les familles évacuées de leurs immeubles retournent chez elles
Une quinzaine de personne a été évacuée de leur immeuble samedi 12 août 2017, à Villeurbanne, dans le Rhône, après la découverte d'importantes fissures sur la façade du bâtiment. Lundi, un troisième immeuble était évacué. Jeudi 17 août 2017, ils ont été autorisés à retourner chez eux.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Témoins de l'arrestation du suspect dans l'attaque à Lyon

Les + Lus