Maltraitance animale : le maire de Colombier-Saugnieu (Rhône) alerte le procureur et le préfet

Inquiet "pour la sécurité de ses concitoyens", Pierre Marmonier a décidé de saisir les autorités compétentes pour alerter sur les agissements d'un propriétaire d'animaux, dont l'un des chevaux est mort ce lundi 11 janvier au petit matin.

Le maire de Colombier Saugnieu passe donc à la vitesse supérieure. Pierre Marmonier a décidé, cette fois, d'alerter à la fois le procureur et le préfet. C'est la mort d'un cheval qui l'en a décidé. Ce lundi 11 janvier au matin, une ambulance a en effet percuté l'animal sur la départementale 29. Le cheval est mort des suites de ses blessures et le véhicule très endommagé. Le premier édile de cette commune située au sud-est de Lyon, sur laquelle se trouve l'aéroport Lyon St Exupéry, estime que le propriétaire "met en danger la vie d'autrui et celle de ses animaux".

Il rappelle que l'individu est déjà connu défavorablement pour ce problème : "Il a été condamné très récemment à 3 amendes en faveur des associations de protection des animaux et à une confiscation de ses chevaux" précise-t-il. En effet, le 26 juin dernier encore, une association iséroise s'était rendue dans le village chez cet éleveur soupçonné de mauvais traitements. Un vétérinaire avait alors constaté que ses chevaux étaient "détenus dans des conditions désastreuses, dénutris et en surnombre".

Pierre Marmonier a donc alerté "Il est intolérable que l'on puisse laisser agir cette personne qui n'a aucune conscience de la dangerosité de ses actes" explique-t-il, en prévenant : "Que se passera-t-il lorsqu'un jeune conducteur ou un motard seront percutés à leur tour ?"

 

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité