Rhône : la médiathèque de Rillieux-la-Pape fait partie des 18 villes en Métropole et Outre-Mer qui accueilleront des chefs-d'œuvre d'art oriental

Publié le
Écrit par Fatima Bouyablane
Arts de l'islam, exposition à l'Echappée de Rillieux-la-Pape du 20 novembre 2021 au 27 mars 2022
Arts de l'islam, exposition à l'Echappée de Rillieux-la-Pape du 20 novembre 2021 au 27 mars 2022 © Bibliothèque municipale de Bordeaux

Des chefs-d'œuvre de l'art oriental qui viennent du musée du Louvre et de collections nationales seront exposés à la médiathèque de Rillieux-la-Pape, près de Lyon. En tout ce sont 18 villes qui accueilleront cette exposition intitulée ''Arts de l'Islam, un passé pour un présent''. Elle est inaugurée par le Premier ministre Jean Castex, ce samedi 20 novembre, à Blois.

Un tapis persan, un samit (tissu oriental), un plateau à thé, le cor de Roland, astrolab…en tout 210 chefs-d'œuvre sont exposés dans 18 villes en France, dont Rillieux-la-Pape, près de Lyon.
A Rillieux-la-Pape, ils sont issus des collections du musée du Louvre, du musée des beaux-arts de Lyon qui possède la collection la plus importante après le Louvre, de la bibliothèque municipale de Lyon, du musée des tissus et des arts décoratifs de Lyon, du musée des confluences et du fonds régional d’art contemporain.

A partir de ce samedi 20 novembre, et jusqu'au 27 mars 2022, ce sont 18 villes en France qui exposeront simultanément, chacune ayant dix des 210 chefs-d'œuvre. 
Il s'agit de montrer et de comprendre les liens qui datent depuis plus de treize siècles entre la France et la culture orientale, islamique mais aussi profane. Car l'art islamique ne représente pas un art religieux, il s'agit d'une désignation choisie à la fin du 19ième siècle


Ces trésors du passé, profanes comme sacrés donc, viennent d’Iran, de Turquie, de Mossoul, de Jérusalem, d'Inde ou encore du Maroc.

Art et politique

L'exposition intitulée ''Arts de l'Islam, un passé pour un présent'' est une initiative du gouvernement. Elle est inaugurée ce samedi 19 novembre à Blois, par le Premier ministre Jean Castex. ''Elle est une réponse directe à tous les discours de haine et les tentations anxiogènes'', explique-t-il dans son édito de présentation.

Le projet germait depuis 2015. Le gouvernement avait demandé au musée du Louvre de réfléchir à un dispositif pour dépassionner le regard sur la civilisation islamique.
Puis le projet a rapidement pris forme après le discours d'Emmanuel Macron sur le séparatisme.

''C’est probablement permettre aussi à beaucoup de voir la civilisation islamique avec un autre regard que celui du terrorisme et de la radicalité, explique Yannick Lintz, la commissaire générale des expositions Arts de l'Islam, un passé pour un présent. Dans les expositions, il y aura des œuvres d’art qui sont le reflet des sociétés de ces territoires entre l’Europe et la Chine, de leur goût du beau, du luxe, du décor, des usages culturels divers dont ils témoignent. On peut citer par exemple de magnifiques tapis persans, qui font souvent plus de 5 ou 8 mètres de long et qui montrent de vrais jardins que l’on appelle les « jardins de paradis » dans lesquels les scènes figurées foisonnent et racontent les plaisirs de vivre dans ces lieux. Des femmes écoutent de la musique, parlent ensemble, boivent du thé, du vin, parfois avec les hommes que l’on voit aussi prendre du plaisir à chasser dans la nature foisonnante d’arbres, de fleurs et d’animaux. Ces images de la réalité et d’un art de vivre sont importantes à montrer car elles sont souvent éloignées de ce que l’on prêche aujourd’hui dans le monde islamique''.

Certains chefs-d'œuvre appartenaient aux collections royales. ''Ces objets d’Orient fascinaient les rois de France comme Louis XIV mais aussi plus loin dans le temps François Ier, qui entretenait des relations avec Soliman le Magnifique'', poursuit la commissaire générale.

Dispositif de l'exposition

Dix œuvres par ville, des conférences et des événements...le dispositif qui se veut être un outil pédagogique est le même dans les 18 villes qui accueille l'exposition.

A la médiathèque de Rillieux-la-Pape, dix œuvres sont donc à voir, un film en immersion sur grand écran à regarder et un espace dédié pour débattre et échanger. L'entrée est gratuite.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.