Rhône : marche blanche pour Habib, mort après un accident mortel de trottinette à Vénissieux

Ce mardi, à Vénissieux dans le Rhône, ils étaient des centaines à marcher en hommage à Habib. Ce jeune de 16 ans mort fauché par une voiture alors qu’il était en trottinette. / © Mokrane Kessi
Ce mardi, à Vénissieux dans le Rhône, ils étaient des centaines à marcher en hommage à Habib. Ce jeune de 16 ans mort fauché par une voiture alors qu’il était en trottinette. / © Mokrane Kessi

Ce mardi, à Vénissieux dans le Rhône, ils étaient des centaines à marcher en hommage à Habib. Ce jeune vénissian de 16 ans est mort fauché par une voiture alors qu'il circulait sur sa trottinette électrique. Le chauffard est toujours en fuite.

Par N.MB


Ils sont venus en masse soutenir la famille et les proches d'Habib, ce jeune ado fauché par une voiture alors qu'il circulait en trottinette sur un des boulevard de Vénissieux dans le Rhône vendredi 5 juillet. Aujourd’hui le chauffard reste toujours introuvable.

«Nous étions des centaines réunis sur les lieux de l’accident, boulevard Jodino» raconte Mokrane, un habitant très actif dans le milieu associatif de la commune. «La famille, les amis, les voisins, les proches sont venus se recueillir et rendre un dernier hommage à Habib.» Ce jeune adolescent âgé de 16 ans était apprécié par sa gentillesse, son sérieux et sa bonne humeur «c’était un rayon de soleil» dit de lui une de ses tantes.
 
La marche blanche a débuté sur les lieux de l'accident, Bd Jodino à Vénissieux. Puis les centaines de personnes venues rendre hommage à Habid se sont rendues à la mairie de la commune. / © Mokranne Kessi
La marche blanche a débuté sur les lieux de l'accident, Bd Jodino à Vénissieux. Puis les centaines de personnes venues rendre hommage à Habid se sont rendues à la mairie de la commune. / © Mokranne Kessi

Le cortège de la marche blanche s’est ensuite rendu devant l’hôtel de ville où cette même tante a pris la parole car la maman d’Habib n’en avait pas la force : «Habib mon amour, notre peine est incommensurable. Mon amour pour toi est infini et éternel. Mon bébé tu es devenu presque un homme. Très tôt, tu as su prendre soin de moi avec beaucoup de bienveillance et d’amour. La voix est fragile, les phrases entrecoupées de silences lourds, mais la tante d’Habib poursuit « mon petit être de lumière, tu étais ma béquille, mes yeux. Nous sommes fiers ton père et moi d’avoir été tes parents. Tu resteras un exemple pour ton frère et ta sœur. Ta famille ici et en Tunisie, tes amis, tes professeurs, tes voisins et voisines de Léo Lagrange sont fiers de toi Habib.»

«Mon ange, Dieu m’a confiée une mission. Celle de te faire grandir dans la droiture, le respect. Aujourd’hui mission accomplie. Dieu m’a donnée un enfant formidable et aimant, et Dieu t’a ramené à lui. Je t’aime. Repose en paix dans ta dernière demeure.»

Et puis la tante d’Habib a tenu à dire à tous les parents présents d’être attentifs à leurs enfants face aux multiples dangers de la route à Vénissieux. Un message que la maire de la commune, Michèle Picard, ainsi que de nombreux élus présents, ont bien entendu.
 
Parmi les centaines de personnes à rendre hommage à Habib, mort dans un accident mortel de trottinette, beaucoup de femmes et d'enfants étaient présents. / © Mokrane Kessi
Parmi les centaines de personnes à rendre hommage à Habib, mort dans un accident mortel de trottinette, beaucoup de femmes et d'enfants étaient présents. / © Mokrane Kessi

Il y avait de la tristesse ce mardi bien sûr, et il y avait aussi de la colère notamment chez les parents qui ont fait part de leur ras-le-bol et ont condamné «une délinquance routière à Vénissieux qu’il faut impérativement enrayer.»

Habib sera inhumé ce vendredi 12 juillet en Tunisie.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

opération anti-travail clandestin

Les + Lus