Saint-Etienne - Le Musée des Verts surfe sur l'épopée

© France 3 RA
© France 3 RA

Avec 125 000 visiteurs depuis son inauguration le 20 décembre 2013, soit plus qu'il n'en faut pour être à l'équilibre, le Musée des Verts, installé au stade Geoffroy-Guichard, suscite un réel engouement et l'épopée européenne de l'ASSE dans les années 1970 y occupe forcément une place privilégiée.

Par DM (avec AFP)

"C'est normal car c'est la plus belle page de l'histoire du club et les salles qui y sont consacrées sont aussi les plus visitées", confie le conservateur Philippe Gastal, 55 ans. Celui-ci est à l'origine du projet d'ouvrir le premier musée en France dédié au football, à la fin des années 1990 et lancé à partir de 2004.

Les concepteurs du musée ont opté pour un parcours chronologique qui s’achève dans la salle des trophées... / © France 3 RA Le Musée, autofinancé par les entrées (à partir de 42 000 par an) et un partenariat privé, raconte l'histoire de l'AS Saint-Etienne à partir de la création de l'AS Casino en 1919 (l'ASSE sera fondée en 1933) par la famille Guichard mais aussi l'évolution du stade et la ville de Saint-Etienne.

"Toutes les périodes sont évoquées sous des formes ludiques, avec des bases de données très importantes grâce à une technologie de pointe, interactivité mais aussi un aspect patrimonial avec près de 1 500 pièces uniques rapportées par un réseau de donateurs", explique Philippe Gastal.

Des expositions temporaires, incitant les visiteurs à revenir plusieurs fois, sont également mises sur pied comme actuellement celle consacrée à la saison 1975-1976 ainsi que des séances, très prisées des supporteurs, de dédicaces des anciens joueurs, toutes générations confondues.

"Certes, nous avons perdu la finale à Glasgow mais nous avons gagné à jamais le coeur des Français car entre novembre 1974 et mars 1977, le sport national a vécu au rythme des Verts", affirme ce passionné qui est l'un des quatre salariés de l'association du Musée.

- Poteaux carrés -

Celle-ci est indépendante du club mais présidée par Roland Romeyer, président du directoire de l'ASSE qui a notamment financé l'achat des fameux poteaux carrés d'Hampden Park à Glasgow, où s'était disputée la finale contre le Bayern Munich en 1976, et restaurés pour encadrer une scénographie sur l'épopée.

"Sans le département de la Loire, il n'y aurait pas eu de musée car la collectivité a conditionné son financement à hauteur de 6 millions d'euros de la rénovation du stade Geoffroy-Guichard pour l'Euro 2016, à la création d'un musée dans l'enceinte", explique Philippe Gastal.

Intarissable sur l'histoire de l'ASSE, celui-ci, originaire du Cantal et du Nord-Aveyron, et installé à Saint-Etienne au début des années 1990 pour mieux vivre sa passion des Verts, est également très fier d'avoir vu tous les départements français représentés à travers les visiteurs des quinze premiers jours.
"Nous avons aussi reçu depuis, des gens d'une centaine de nationalités différentes", affirme-t-il. Et depuis décembre 2015, la visite du "Chaudron", couplée avec celle du musée à l'image des grands clubs européens, rencontre également beaucoup de succès.

www.museedesverts.fr

Sur le même sujet

Les + Lus