47 enfants et 10 adultes intoxiqués en classe de neige : ce que l'on sait de cette vague d'infection en Savoie

Dans la nuit de lundi 15 au mardi 16 janvier, 47 enfants et 10 adultes originaires de Belgique ont été pris de vomissements. Une vague d'intoxication survenue dans un centre de vacances de Saint-Nicolas-la-Chapelle, en Savoie. Deux enfants et un adulte de la classe de neige ont été hospitalisés quelques heures dans la journée.

Un centre de vacances de Saint-Nicolas-la-Chapelle, en Savoie, a été le théâtre d'une vague d'intoxication dans la nuit du 15 au 16 janvier. Cet établissement hébergeait un groupe de 225 personnes, 195 enfants et 30 accompagnateurs adultes, originaires de Charleroi en Belgique.

Deux enfants et un adulte hospitalisés

Présents depuis plusieurs jours dans le centre, ces jeunes sont venus en Savoie dans le cadre d'une classe de neige. Mais dans la nuit, pas moins de 47 enfants et 10 adultes ont été pris de maux de tête et de vomissements. Plusieurs d'entre eux ont été pris en charge par les secours dans la nuit.

A la suite de cette intoxication, deux enfants et un adulte ont été hospitalisés à Albertville pour "déshydratation mais sans critère de gravité", précise l'Agence régionale de santé (ARS) d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Les trois personnes ont finalement quitté l'hôpital et ont rejoint le centre de vacances de Saint-Nicolas-la-Chapelle. Le président du centre de vacances indique que la classe de neige a repris son cours avec des cours de ski et également la reprise des services de restauration. L'ARS ajoute que "l'état de santé des enfants et des adultes concernés n'est pas préoccupant".

Plusieurs prélèvements effectués

Si la thèse d'une intoxication alimentaire a rapidement été avancée, rien ne la confirme pour l'heure. Interrogé, le président du centre de vacances plaide lui pour "une gastro qui se serait propagé au sein d'un autocar" emprunté par le groupe.

Une enquête a été ouverte par la brigade de gendarmerie d'Ugine. L'Agence régionale de santé s'est également saisie du dossier.

Dans un communiqué, l'ARS assure mener des investigations en lien avec la direction départementale et de protection des populations (DDPP) qui "effectuera (mercredi) le prélèvement des différents aliments et plats consommés par le groupe".

Le service environnement de l'ARS réalisera lui des vérifications du "réseau d'eau potable distribué dans le lieu d'hébergement". L'ensemble des résultats de ces analyses devraient être connus dans les prochains jours.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité