Savoie : 8 mois de prison ferme pour l'homme qui avait tué son chiot à la hache devant ses enfants

Un homme habitant Grignon vient d'être condamné à huit mois de prison ferme pour avoir tué son chien à la hache en avril dernier. Il a été reconnu coupable d'acte de cruauté sur un animal mais également de violences familiales.

L’homme qui avait tué à la hache son chiot de trois mois en avril dernier a été condamné par le tribunal correctionnel d’Albertville ce jeudi à huit mois de prison ferme et 16 mois avec sursis, selon France Bleu pays de Savoie.



Le père de famille, habitant Grignon, écope également de trois ans de mise à l’épreuve avec interdiction de se rendre au domicile familial et de revoir ses enfants sauf décision de justice contraire. Il devra aussi être suivi sur le plan médical.

Jugé à huis clos pour actes de cruauté sur un animal domestique, l’homme de 37 ans a également été reconnu coupable de violences familiales, avec des éléments révélés depuis la première audience le 16 avril dernier.


Violences physiques et verbales sur sa compagne et ses enfants


Pour se défendre, il avait expliqué avoir voulu "euthanasier l'animal" car il ne voulait pas d'un chien handicapé.

La mère et les 5 enfants de la famille (trois étant nés d'une précédente union de la mère) étaient régulièrement la cible de violences physiques et verbales.

Il n'avait pas hésité par exemple à enfermer son fils dans un placard lorsqu'il avait 4 ans et aurait aussi dit à sa fille dyslexique "prends une corde et pends-toi".

Au moment des réquisitions, le procureur de la République avait demandé une expertise psychiatrique pour pouvoir requérir et, à défaut, une peine de 30 mois d'emprisonnement dont 12 mois de sursis avec mise à l'épreuve pendant trois ans et obligation de soins.

Les défenseurs des animaux, avaient suivi de près cette affaire, notamment l’association One Voice.